Algérie

L'indice de confiance des chefs d'entreprise repasse dans la zone négative

L'embellie a été de très courte durée. Après une amélioration enregistrée en juin 2016 avec une valeur positive (+1), l'indice de confiance global des chefs d'entreprise du mois de juillet dernier repasse dans la zone négative, affichant une valeur (-10), soit un recul de 11 points.Ce qui confirme la persistance de la morosité du climat des affaires. Globalement, à l'exception du mois de juin, l'appréciation des entrepreneurs sur le climat des affaires est négative depuis le début de 2016. En effet, l'indice de confiance avait affiché -7 en janvier, -9 en février, -11 en mars et -16 en avril. Le net recul de l'indice global de confiance des chefs d'entreprise en juillet dernier par rapport au mois précédent s'explique, selon le Forum des chefs d'entreprise, par la baisse de 20 points de l'indice du niveau de commande, passant de +2 en juin à -18 en juillet.Le FCE évoque aussi les prix d'achat des matières premières qui ont augmenté ou se sont stabilisés respectivement à 70% et 30% pour les répondants à cette question. L'indice des stocks de produits fabriqués a augmenté de 26 points (+1 point en juillet contre -25 en juin), relève, par ailleurs, l'enquête mensuelle du Forum des chefs d'entreprise. Les indices de tous les secteurs affichent des valeurs négatives. C'est le cas, notamment, pour les industries agroalimentaires dont l'indice passe de neutre en juin à -16 en juillet. Celui des services a perdu 12 points, passant de +4 en juin à -8 en juillet. Le secteur du BTPH affiche un indice de -12 au mois de juillet alors qu'il était neutre en juin.L'indice des autres industries est resté dans la zone négative depuis le mois mars 2016. Il s'est dégradé au mois de juillet affichant une valeur de -11, contre -1 en juin.L'organisation patronale pense que les départs en congé annuel ou les arrêts techniques pour la maintenance des équipements ont influé négativement sur l'indice de confiance pour tous les secteurs. Le FCE évoque une dizaine de contraintes identifiées et classées par ordre d'importance par les chefs d'entreprise. La difficulté de recouvrement des créances se placent au premier rang des contraintes rencontrées avec 32,4% des réponses toutes activités confondues, relève l'enquête.La rupture dans la distribution d'énergie arrive au deuxième rang avec 22,1% des réponses toutes activités confondues. Les approvisionnements en matières premières et enfin la difficulté d'accès au crédit représentent respectivement 19,1% et 13,2% des réponses toutes activités confondues. Par région, la dégradation est signalée par les chefs d'entreprise de la région Centre dont l'indice de confiance a chuté de 13 points, passant de +4 en juin à-9 en juillet.L'enquête mensuelle, baromètre des chefs d'entreprise, est un sondage réalisé par Internet.L'indice de confiance des chefs d'entreprise est le résultat le plus connu de l'enquête. Il est calculé à partir de trois questions concernant les perspectives de production, le volume des commandes et le niveau des stocks.M. R.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)