Algérie

Association pour la Protection et l’Insertion de la Chanson Oranaise

Journées de protestation à la place du Festival La colère monte au siège de l’Association pour la Protection et l’Insertion de la Chanson Oranaise. Dans un fax transmis, jeudi, à toutes les rédactions des journaux locaux, le président du comité directeur de l’association, M. Touil Nasredddine, fait part de sa décision d’organiser, du 2 au 8 août 2008, des journées de protestation suite à l’annulation de deux événements culturels, en l’occurrence le Maoussem Sidi El-Houari et le Festival du raï, que son association avait programmés respectivement du 24 au 31 juillet et du 2 au 8 août 2008, au Théâtre de verdure Chekroun Hasni. Par cette manifestation, l’association entend réagir et dénoncer «le refus de la délivrance des autorisations par la wilaya sans aucun prétexte» et le «silence des autorités locales» pour l’organisation de ces deux événements culturels dont sera sevré le public oranais, et ce, en dépit «des dossiers déposés depuis le mois de mars 2008». Le comité a décidé également d’alerter toutes les associations et la société civile en provoquant une rencontre de solidarité qui sera suivie par deux points de presse qui se dérouleront, le premier au siège de l’Apico le 31 juillet 2008 à 10 heures et le second à Alger, le 1er août 2008. Cette atmosphère de tension est consécutive à la décision du ministère de la Culture de délocaliser, sans raison apparente et deux ans seulement après son institutionnalisation, le Festival national de la chanson raï d’Oran à ...Sidi Bel-Abbès. Déjà, la semaine dernière, l’Association pour la promotion et l’insertion de la chanson oranaise, qui s’estime lésée dans ses droits légitimes de tuteur moral du Festival pour avoir été à l’origine de sa naissance et porté durant quinze éditions, avait promis de recourir à la justice et d’ester le ministère de la Culture pour cette décision et d’organiser son propre Festival du raï, qui a d’ailleurs reçu le parrainage de la part d’institutions nationales, du 2 au 8 août 2008 au Théâtre de verdure Chekroun Hasni. Mais l’association ne sera pas au bout de ses peines car cet espace est censé abriter, dans la période prévue, une première édition du Festival de la chanson oranaise, récemment institutionnalisé. Un feuilleton qui risque d’être plein de rebondissements. G. Morad
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)