Algérie


Un étudiant sauvagement assassiné par des inconnus à l'intérieur de la résidence universitaire Taleb Abderrahmane.2 Ben Aknoun


Un étudiant sauvagement assassiné par des inconnus à l'intérieur de la résidence universitaire Taleb Abderrahmane.2 Ben Aknoun
Quelques jours seulement après le crime commis sur le jeune étudiant zimbabwéen a la wilaya d'Annaba, un autre étudiant en 3e année médecine issu de la wilaya de BBA, a été sauvagement assassiné dans la soirée du dimanche à l’intérieur de sa chambre au niveau de la résidence universitaire Taleb-Abderrahmane.2, située à Ben Aknoun sur les hauteurs d’Alger.

Selon les premiers témoignages, le défunt âgé de 22 ans, était seul dans sa chambre, quand deux étrangers, se sont introduits chez lui pour commettre leur crime crapuleux.

Selon la même source, les suspects, ont quitté les lieux à bord du véhicule de la victime, sans se faire inquiéter par les agents de sécurité, laissant ainsi, derrière eux un véritable massacre et un message sur le mur de la chambre de la victime avec son propre sang.

Tard dans la soirée, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Tahar Hadjar, s’est rendu sur les lieux pour inspecter la scène du crime, une occasion pour les étudiants de lui faire part de leurs préoccupations quotidienne au sein de cet établissement.

Contactés par nos soins, un collectif estudiantin, affirme que ce genre de crime était prévisible, en conséquence à la situation chaotique qui règne depuis quelques années déjà a l’intérieur de la structure, et dénoncent, « Nous avons transmis plusieurs rapports à la direction des œuvres universitaires d’Alger Centre, mais sans aucun feedback,malheureusement ».

A proximité de l’office national des œuvres universitaire, les trois résidences universitaires Taleb Abderrahmane de Ben Aknoun, ont fait cette année, objet de plusieurs scandales médiatisés, à travers lesquelles, nous avons découvert les conditions atroces que nos pauvres étudiants ne cessent de dénoncer.

Reste à savoir, si le défunt Belalta Assil, serait cette raison, pour mettre terme à la médiocrité au sein des œuvres universitaires.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)