Alger - Revue de Presse


Le redressement permanent



Tout le monde croyait le feuilleton terminé, sitôt le président Bouteflika élu de nouveau au poste qu?il a toujours préféré. Rappelons-nous les récents événements ; peu avant avril dernier, sous le signe chinois du doberman, le énième complot du FLN contre le FLN avait accouché d?une nouvelle direction pour soutenir le Président en place et faire marcher la grosse machine à voter pour le Président en place. Le FLN des redresseurs avait gagné à la barre de fer et pris de fait des actions dans le capital des 85% du Président élu. Tout semblait alors annoncer des jours heureux et bien gras pour la direction relookée dans la peau d?une jeune fille vierge et docile, ouverte à tous les mariages de raison. Pourtant, de Tripoli à Alger, des scientifiques aux redresseurs, la bataille du FLN contre lui-même n?est pas terminée puisque de nouveaux appétits ont été récemment aiguisés et de nouveaux complots mis en place pour le contrôle des instances dirigeantes et de la rente nationale. D?où vient cette propension du plus vieux parti algérien à toujours contester sa direction et à se battre en coulisses pour son contrôle immédiat ? Au-delà de l?aspect purement alimentaire, c?est que depuis l?indépendance, aucune direction n?a été réellement légitime, le FLN étant à la politique nationale ce que la métastase est à la cellule politique de base. De quoi va accoucher ce nouveau feuilleton du FLN ? Abdelaziz Belkhadem est contre les nouveaux amendements du code de la famille, Saïd Abada est pour et Si Afif n?est ni pour ni contre, comme toujours. Mais le Front historique, habitué à se battre à table pour ne s?entendre qu?au dessert, ne nous réserve aucune surprise. Le projet du Président va passer après le Ramadhan et les contestataires du FLN vont faire de la contestation à la cafétéria de l?APN.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)