Algérie

« L’Algérie n’a rien en cuisine » : la vidéo d’une touriste enflamme la toile


« L’Algérie n’a rien en cuisine » : la vidéo d’une touriste enflamme la toile
Cuisine Algérie
La vidéo d’une touriste vantant la cuisine d’Algérie a récemment déclenché une véritable tempête sur les réseaux sociaux. En l’espace de 24 heures, cette vidéo a accumulé 1,4 million de vues, suscitant des réactions passionnées de part et d’autre. Au cœur de la polémique : la richesse et l’authenticité de la gastronomie algérienne.

Tout a commencé lorsque cette touriste, après un séjour en Algérie, a publié une vidéo dans laquelle elle partageait son admiration pour la diversité culinaire du pays. Cependant, cette publication n’a pas tardé à attirer les critiques, notamment de nombreux internautes marocains. Ces derniers ont inondé les commentaires avec des remarques telles que « L’Algérie n’a rien en cuisine ». Face à cette vague de critiques, la touriste n’a pas reculé. Au contraire, elle a choisi de riposter avec une seconde vidéo, encore plus détaillée, pour défendre ses impressions et ses découvertes gastronomiques.

Dans cette nouvelle vidéo, la touriste a présenté une véritable vitrine de la cuisine algérienne, mettant en avant une variété de plats qu’elle avait eu le plaisir de déguster lors de son voyage. Parmi les plats mentionnés, on trouve le Berkoukes, une soupe de pâtes traditionnelle, et le Mhalbi, un délicieux dessert au riz. Elle a également cité le Matlouh, un pain traditionnel, et le Khobz Dar, un pain maison souvent préparé pour les occasions spéciales.

La liste ne s’arrête pas là. La touriste a également goûté à la Trida, une spécialité de pâte en sauce, et à la Chekhchoukha Dfar, un plat à base de fines galettes de semoule mélangées à une sauce épicée. Elle a mentionné la Sepia, un plat de calmars, ainsi que le Chbeh Safra, un plat sucré-salé unique. D’autres plats, tels que le Mchalwech, l’Hmiss, une salade de poivrons et tomates grillés, et la Rechta, des pâtes fines en sauce, ont été également évoqués.

Pour les amateurs de street food, la touriste a goûté la Maakouda, une galette de pommes de terre, et le fameux Sfenj, un beignet traditionnel. Elle n’a pas manqué de mentionner le Couscous, peut-être le plat le plus emblématique de la cuisine algérienne, et le Baghrir, une sorte de crêpe mille trous. La Chekhchoukha Biskria, une autre variation de ce plat de galettes, le Mtewem, un ragoût de viande hachée, et le Mbesses, une pâtisserie, ont également trouvé leur place dans cette vitrine culinaire.

La légende de cette vidéo était tout aussi frappante : « Que vous le vouliez ou pas, la cuisine algérienne est très riche, il faut savoir admettre les choses ». Avec cette déclaration, la touriste a clairement exprimé son admiration pour la gastronomie algérienne, tout en répondant aux critiques avec fermeté et passion.

Cette vidéo a non seulement enflammé les débats sur les réseaux sociaux, mais elle a également permis de mettre en lumière la diversité et la richesse de la cuisine algérienne. En dépit des critiques, elle a réussi à capturer l’essence d’une tradition culinaire souvent méconnue et à la partager avec un public mondial. Grâce à sa réponse audacieuse, cette touriste a contribué à renforcer la fierté des Algériens pour leur patrimoine culinaire et à susciter un intérêt renouvelé pour la cuisine du Maghreb.

Cuisine d’Algérie : un autre touriste fait le buzz
Dans le monde du voyage et de la découverte, les globe-trotters deviennent souvent les ambassadeurs involontaires de la culture et de la gastronomie des pays qu’ils visitent. Récemment, une vidéo d’un globe-trotter français, Benjamin, alias Ben Nco sur les réseaux sociaux, a fait le tour d’Internet, suscitant l’engouement et l’intérêt pour la gastronomie algérienne. La vidéo en question du ressortissant français, intitulée « L’Algérie n’a aucune gastronomie », a immédiatement enflammé la toile, mais pas de la manière que l’on pourrait penser au premier abord.

Benjamin, un voyageur chevronné qui a séjourné à plusieurs reprises en Algérie, a surpris tout le monde avec sa déclaration audacieuse. « Ceux qui disaient que l’Algérie n’avait pas de gastronomie se sont mis un doigt à l’œil », a-t-il lancé d’emblée, donnant le coup d’envoi à une exploration gastronomique des trésors culinaires de l’Algérie.

Son périple gastronomique a commencé par la dégustation de la fameuse salade de poivrons et de tomates, connue sous le nom d’Hmiss. Accompagnée de galettes traditionnelles appelées Aghroum, cette salade a été saluée par Benjamin comme une véritable « explosion culinaire ». La combinaison de saveurs et de textures a clairement ravi ses papilles, remettant en question l’idée que l’Algérie n’avait pas de gastronomie à offrir.

Poursuivant sa quête de découvertes en gastronomie en Algérie, le globe-trotter français a également eu l’occasion de goûter à la Chekhchoukha sétifienne, un plat à base de pâtes de semoule en sauce. Il a recommandé chaleureusement ce plat, en soulignant qu’il devait absolument être essayé à Sétif, Biskra ou à Constantine.

Mais l’aventure gastronomique ne s’est pas arrêtée là. Benjamin a également dégusté le Zviti, une préparation qu’il a décrite comme « très bonne » et « très crémeuse ». Il a précisé qu’elle était piquante, mais sans être trop relevée, offrant une expérience gustative équilibrée.

Il est essentiel de noter que la vidéo de Benjamin n’est pas simplement une déclaration hâtive sur la gastronomie algérienne. En réalité, elle est une célébration de la diversité et de la richesse de cette cuisine. L’intention de Benjamin était de montrer au monde que l’Algérie a une cuisine bien établie, qui mérite d’être reconnue et appréciée.

En effet, la cuisine algérienne est un mélange fascinant de différentes influences culturelles, notamment berbères, arabes, turques et françaises. Cette variété d’influences a donné naissance à une gamme impressionnante de plats, utilisant une multitude d’épices, d’herbes aromatiques, de légumes, de fruits et de viandes. Les plats algériens sont souvent préparés avec patience, à feu doux, permettant aux saveurs de se mélanger et de se développer pleinement.

Parmi les plats les plus emblématiques de la cuisine algérienne, on trouve le célèbre Couscous, un plat de semoule de blé garni de légumes, de viandes. La Chakhchoukha, avec ses pâtes découpées en morceaux et sa sauce aux tomates et aux épices, est une autre spécialité à ne pas manquer. Sans oublier la Harira, une délicieuse soupe à base de lentilles, de pois chiches et de viande, ou les Bourek, de savoureux feuilletés farcis à la viande, aux légumes ou au fromage.