Tlemcen - Ahl Ngad


Ahl Ngad Tlemcen

Vues : 270


Cette rubrique est entièrement consacrée à Ahl Ngad Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
TLEMCEN - La tribu de "Ahl Ngad" a célébré, en cette fin de semaine à El Gor, localité située à 60 kilomètres au sud de Tlemcen, la waada du saint-patron de cette région steppique "Sidi Abdallah", dans une ambiance très conviviale. Ce rendez-vous annuel, à l’instar d’autres organisés par différentes tribus de Tlemcen (Ouled N’har, Beni Smeil, Ouled Ouriache, Beni Ournid, Béni Ouazane, Béni Ouassine), très attendu et incontournable constituant une occasion pour réconcilier les belligérants et pour remercier Dieu pour la bonne récolte agricole. Des dizaines de cavaliers et des milliers de visiteurs de diverses régions de Tlemcen et des wilayas avoisinantes prennent part à cette waada. Du couscous est offert à tous les présents en signe de générosité exceptionnelle qui fait honneur aux membres de la tribu. Pour agrémenter cette fête, des jeux de fantasia sont organisés à longueur de journée sur un terrain vague où se mêlent couleurs, clameurs et sons de baroud. Les cavaliers majestueux sur leurs montures (chevaux de race arabe ou arabe barbe), vêtus en burnous et chapeaux (M’dal) et brandissant des fusils traditionnels, s’adonnent à des courses tirant d’un moment à l’autre et en même temps des salves de baroud, au grand plaisir des milliers de spectateurs émerveillés. Cette occasion est également exploitée par des commerçants ambulants lesquels proposent, aux visiteurs, des fruits et légumes, des bonbons, habits traditionnels (djellabas, ...) et autres produits d’artisanat. La waada s’achève, de coutume, par un regroupement des personnes âgées, des notables de la région et des invités, où est récitée la Fatiha du saint Coran pour remercier Dieu du bon déroulement de la fête
Omar - Archiviste - Tlemcen
18/10/2015 - 281518

Commentaires