Tipaza - Place des Martyrs ou place romaine ou l'esplanade de Cherchell	(Commune de Cherchell, Wilaya de Tipa


Place des Martyrs ou place romaine ou l'esplanade de Cherchell (Commune de Cherchell, Wilaya de Tipa Tipaza

Vues : 202


Cette rubrique est entièrement consacrée à Place des Martyrs ou place romaine ou l'esplanade de Cherchell (Commune de Cherchell, Wilaya de Tipaza) Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Ornée d’une magnifique plantation de bellombras, la place des Martyrs est dotée d’une réplique d’une fontaine romaine aux quatre têtes énormes, dont l’original se trouve dans la cour du musée. On y voit aussi de multiples fragments d’ouvrages antiques : colonnes, chapiteaux… Sa promenade en corniche offre de beaux panoramas sur le phare et le port, enclavé entre le quai de la Douane et l’îlot Joinville.
Kamal - Retraité - Tizi Ouzou
03/09/2020 - 419797

Commentaires

L'histoire de la ville de Cherchell débute au IVe siècle av. J-C lorsque les Phéniciens installèrent un comptoir commercial qu'ils nommèrent « IOL », du nom de l'une de leurs divinités : le dieu du vent. Après la chute de Carthage, la ville passa, au fil des siècles, aux mains de différentes civilisations : Numides, Romains, Vandales, dynasties arabo-berbères. Mais la période qui marque incontestablement l'apogée de la cité est celle coïncidant avec l'accès au trône de Juba II, en 25 av. J-C. Élevé à Rome suite à la mort de son père vaincu Juba I, le jeune Juba II grandit dans la culture greco-romaine. Plus tard, il épousera Cléopâtre Séléné, fille de Cléopâtre VII et Marc Antoine. Ce mélange de cultures romaine, grecque, égyptienne et autochtone engendra pour la ville, rabaptisée Caesarea, et la région une grande dynamique architecturale, artistique et économique dont de nombreuses traces sont encore visibles aujourd'hui - notamment le Mausolée royal de Maurétanie que les historiens lui attribuent.
Kamal - Retraité - Tizi Ouzou
03/09/2020 - 419796

Commentaires