Guelma - Revue de Presse

Augmentation de la superficie de plantation

La surface réservée pour la plantation de tomate industrielle à Guelma, au titre de la saison agricole 2011-2012, est de l'ordre de plus de 3.000 hectares contre 2.700 ha la saison dernière, a annoncé le Directeur des services agricoles (DSA).
Laïd Aouadi a précisé que près de 100 hectares ont déjà été plantés en tomate industrielle "malgré le début tardif de la campagne qui débute ordinairement à la mi-mars" et se poursuit jusqu'à fin avril.
Le retard s'explique, selon le même responsable, par les conditions météorologiques défavorables qui ont marqué la région et par la non mise en activité du périmètre irrigué.
La production de tomates devra dépasser les 2 millions de quintaux cette année, soit 200.000 quintaux de plus par rapport aux objectifs du contrat de performance, avec un rendement de 600 quintaux à l'hectare, a indiqué le DSA précisant que la majorité de la production sera destinée aux unités de transformation, le reste étant destiné à la consommation.
Selon les chiffres présentés par ce responsable, les surfaces réservées, dans cette wilaya, à la plantation de tomates ont été "considérablement étendues, passant de 1.876 hectares et un rendement de 200 quintaux à l'hectare, en 2008-2009, à plus de 2.700 hectares réalisés la saison dernière, avec un rendement de près de 700 quintaux à l'hectare.
Le soutien financier, à savoir notamment le prêt sans intérêts "Rfig", élargi à la production de tomate industrielle "devra participer à l'amélioration du niveau de production et à l'augmentation du nombre d'agriculteurs producteurs", selon le DSA qui a souligné que dans le but de répondre favorablement à la demande des agriculteurs, plus 4.000 quintaux d'engrais sont entreposés à la coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS).
Guelma et l'une des quatre wilayas de l'Est du pays avec Skikda, Annaba et El Tarf, qui assurent près de 80 % des besoins du marché national en tomate industrielle.
La surface réservée pour la plantation de tomate industrielle à Guelma, au titre de la saison agricole 2011-2012, est de l'ordre de plus de 3.000 hectares contre 2.700 ha la saison dernière, a annoncé le Directeur des services agricoles (DSA).
Laïd Aouadi a précisé que près de 100 hectares ont déjà été plantés en tomate industrielle "malgré le début tardif de la campagne qui débute ordinairement à la mi-mars" et se poursuit jusqu'à fin avril.
Le retard s'explique, selon le même responsable, par les conditions météorologiques défavorables qui ont marqué la région et par la non mise en activité du périmètre irrigué.
La production de tomates devra dépasser les 2 millions de quintaux cette année, soit 200.000 quintaux de plus par rapport aux objectifs du contrat de performance, avec un rendement de 600 quintaux à l'hectare, a indiqué le DSA précisant que la majorité de la production sera destinée aux unités de transformation, le reste étant destiné à la consommation.
Selon les chiffres présentés par ce responsable, les surfaces réservées, dans cette wilaya, à la plantation de tomates ont été "considérablement étendues, passant de 1.876 hectares et un rendement de 200 quintaux à l'hectare, en 2008-2009, à plus de 2.700 hectares réalisés la saison dernière, avec un rendement de près de 700 quintaux à l'hectare.
Le soutien financier, à savoir notamment le prêt sans intérêts "Rfig", élargi à la production de tomate industrielle "devra participer à l'amélioration du niveau de production et à l'augmentation du nombre d'agriculteurs producteurs", selon le DSA qui a souligné que dans le but de répondre favorablement à la demande des agriculteurs, plus 4.000 quintaux d'engrais sont entreposés à la coopérative des céréales et des légumes secs (CCLS).
Guelma et l'une des quatre wilayas de l'Est du pays avec Skikda, Annaba et El Tarf, qui assurent près de 80 % des besoins du marché national en tomate industrielle.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)