El-Oued - Institutions douanières


Institutions douanières El-Oued

Vues : 6101


Cette rubrique est entièrement consacrée à Institutions douanières Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
M. le Directeur, Je vous remercie d'avoir accédé à ma demande en supprimant de l'une des entrées (fichiers) de votre agence mon numéro de téléphone. Il convient d'attirer votre attention sur le fait que lorsqu'on vous adresse un courriel, le message suivant s'affiche à nous: "Votre message a été bien envoyé. Nous vous remercions pour votre confiance. - A bientôt..". A mon humble avis, ce message recèlerait une anomalie. En effet, après le verbe "remercier", il faudrait toujours mettre la préposition "de" au lieu de "pour", ce qui nous donnerait le message suivant : "Nous vous remercions de votre confiance........". Cordialement. Idir KSOURI, Béjaïa
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite, Béjaïa - Béjaïa
24/01/2015 - 237732

Commentaires

J'aimerais bien que les internautes initiés réagissent à mes commentaires des 17 avril, 10 mai, 20 mai et 5 juin 2014 relatifs aux différentes entorses faites à la législation douanière. J'aimerais bien également que toutes les autorités concernées (Finances, Premier ministère, Présidence, Assemblée populaire nationale, Conseil constitutionnel) interviennent pour mettre un terme à ces errements préjudiciables à l'image de notre pays !
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
23/07/2014 - 207097

Commentaires

M. le directeur, J'ai envoyé la semaine passée à votre boîte un commentaire. Je suis dans l'attente de la publication de ce commentaire à la fois objectif et constructif. Cordialement.
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
19/07/2014 - 206316

Commentaires

M. le Directeur de l'agence de communication vitaminedz, Je vous demanderais et vous serais obligé de bien vouloir remplacer mon commentaire du 1/6/2014 par mon commentaire du 5/6/2014, au motif qu'il y avait dans le premier commentaire une erreur. En effet, au lieu du terme "subsistances", il faut mettre le terme "substances (contenus)". Cordialement.
ksouri idir - Béjaïa
05/06/2014 - 198234

Commentaires

M. le Directeur général des douanes. En 2013 (Cf. le journal Le Phare n° 174-175 des mois de novembre/décembre 2013), j'ai attiré votre attention sur la transposition dans le code des douanes algérien (voir article 86 ter) d'une disposition législative étrangère (Cf. l'article 118 du code des douanes tunisiennes) et son texte d'application (voir l'arrêté du ministre tunisien des finances du 28 février 2009 fixant les procédures simplifiées de dédouanement). Cette transposition a été faite en violation du droit de la propriété intellectuelle et des codes de la fonction publique et des fonctions supérieures. A mon humble avis, on n'a pas le droit de soumettre à son Parlement et à son Premier ministre, en les faisant passer comme étant le fruit de notre travail et en les tronquant de surcroît, des textes juridiques dont les substances (contenus) ont été importées sans autorisation de l'étranger. Il me semble que l'image de l'administration où j'ai travaillé pendant plus de 33 ans, la Douane, et celle de mon pays, l'Algérie, sont durement affectées à cause d'une telle incartade !!!
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
05/06/2014 - 198186

Commentaires

M. le Directeur général des douanes. En 2013, (Cf. le journal Le Phare n° 174-175 des mois de novembre/décembre 2013), j'ai attiré votre attention sur la transposition dans le code des douanes algérien (voir article 86 ter) d'une disposition législative étrangère (Cf. l'article 118 du code des douanes tunisiennes) et son texte d'application (voir l'arrêté du ministre tunisien des finances du 28 février 2009 fixant les procédures simplifiées de dédouanement). Cette transposition a été faite en violation du droit de la propriété intellectuelle et des codes de la fonction publique et des fonctions supérieures. A mon humble avis, on n'a pas le droit de soumettre à son Parlement et à son Premier ministre, en les faisant passer comme étant le fruit de notre travail et en les tronquant de surcroît, des textes juridiques dont les subsistances ont été importées sans autorisation de l'étranger. Il me semble que l'image de l'administration où j'ai travaillé pendant plus de 33 ans, la Douane, et celle de mon pays, l'Algérie, sont durement affectées à cause d'une telle incartade !!!
idir ksouri - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
01/06/2014 - 197509

Commentaires

M. le Directeur de l'agence vitaminedz, J'ai envoyé à votre boîte e-mail aux fins de validation trois commentaires se rapportant à des textes législatifs erronés, qui ont été publiés en 2013 et 2014 au Journal officiel et qui concernent les Douanes algériennes, en vain. Pourquoi ? Cordialement
idir ksouri - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
26/05/2014 - 196426

Commentaires

M. le Directeur général des douanes. En 2013 (Cf. El Watan, Supplément hebdomadaire n° 364 du 3 mars 2013), j'ai attiré votre attention sur la troncature dans la loi de finances pour 2013 et, partant, du code des douanes de la définition et de l'intitulé d'un régime douanier économique, le régime du drawback., ce qui est constitutif de violation de la Constitution, de la convention internationale pour la simplification et l'harmonisation des régimes douaniers et de certains principes juridiques ! Cet appel, comme les précédents, n'a été entendu par aucune autorité, ce qui est étonnant ! Ai-je eu tort d'avoir signalé cette bourde véridique et vérifiable ? Respectueusement.
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
20/05/2014 - 195538

Commentaires

M. le Directeur général des douanes. En 2011 (Cf. El Watan, Supplément économique n° 270 du 31/01/2011), j'ai attiré votre attention sur la troncature de l'intitulé et de la définition du régime douanier économique intitulé "Transformation des marchandises destinées à la mise à la consommation". Il manquait en effet à ce régime dans la loi de finances pour 2010 le membre de phrase suivant "à la mise". Quatre lois de finances sont intervenues depuis sans qu'une modification ne soit apportée au régime douanier économique concerné. Pourquoi ? Avons-nous tort d'avoir signalé cette bourde ? Respectueusement.
ksouri idir - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
10/05/2014 - 193648

Commentaires

M. le Directeur général des douanes, En 2010, j'ai attiré votre attention sur l'illégalité de la décision du 22 décembre 2009 fixant les modalités d'application de l'article 141 du code des douanes relatif à l'entrepôt public (Cf. El Watan du 25 mai 2010). Cela fera bientôt quatre (4) ans depuis que cette décision qui n'honore pas nos douanes nationales est envelopée dans son illigalité ! La preuve, c'est que même le site internet du ministère du commerce est agrémenté de cette décision illégale ! Pourquoi la direction centrale concernée n'a pas remédié depuis 2010 à cette décision illégale ? Cette décision viole beaucoup d'instruments et de principes juridiques. Dans pareilles situations, il y a toujours quelqu'un qui a raison ! Lequel ? Respectueusement.
idir ksouri - Fonctionnaire des douanes en retraite - Béjaïa
17/04/2014 - 189669

Commentaires