Constantine - Autres événements culturels

Les artistes veulent faire «renaître» la culture

S’adressant aux artistes constantinois, entre comédiens de théâtre, acteurs de cinéma, peintres, chanteurs et représentants d’associations artistiques, lors d’une rencontre tenue jeudi au palais de la Culture Malek Haddad, le wali, Abdelmalek Boudiaf, a estimé «que l’artiste est censé donner à son goût et à son style artistiques un cadre adéquat». Il dira, que la «ville des ponts» est appelée à se doter de son propre groupe orchestre qui couronnera Constantine à chaque manifestation culturelle et artistique. Evoquant «Yaoum El-Ilm», célébré le 16 avril de chaque année, Abdelmalek Boudiaf dira «qu’il est préférable que cette manifestation ait une empreinte artistique constantinoise d’au moins 70% . Surtout que la «ville des ponts» est riche en matière d’art.

Sur ce même volet, le premier responsable de la wilaya annoncera qu’un comité de wilaya pour la préparation des festivités du 16 avril, sera mis en place. Ce comité, ajoutera le responsable, aura également pour mission, la préparation du festival du malouf dans sa 13e édition, qui se tiendra durant cette manifestation. On saura que 40 conférences portant sur différents thèmes, comme «le livre et le lectorat», seront également au menu du programme. Cette rencontre avec l’élite artistique de Constantine a été une occasion propice pour les artistes présents de faire un état des lieux de la culture et de l’art à Constantine. Certains des intervenants ont estimé que le phénomène de la violence sous tous ses aspects, qui bat son plein aujourd’hui, est l’une des conséquences de la crise socio-économique du pays. Pour remédier à cette situation, estiment ces artistes, «il faut faire renaître la Culture». A ce propos, ces derniers proposeront de multiplier les associations culturelles pour enfants. D’autres artistes ont évoqué le fossé qui s’est élargi entre les anciens et les nouveaux artistes. L’absence de coordination entre les générations est, selon ces intervenants, la principale cause de cette rupture.

Abdelmalek Boudiaf n’a pas manqué de parler des projets inscrits pour la wilaya.

Il précisera que l’année passée, Constantine a bénéficié de 63 projets dans les différents secteurs, dont 53 ont été réalisés. Il déclarera que pour cette année, 100 projets sont au menu.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)