Bouira - Revue de Presse

Activités perturbées à Bouira


Le combat pour le maintien de la circulation sur les principaux axes est proprement homérique et les services de la DTP et de la Protection civile, qui sont sur la brèche depuis mardi dernier en différents points du réseau routier de la wilaya, le mènent avec un esprit de sacrifice digne d?admiration. La priorité des priorités pour ces services est accordée à la RN5 qui connaît depuis la détérioration des conditions atmosphériques ces derniers jours des embouteillages monstres en de nombreux points. C?est pourquoi tous les moyens dont dispose ce secteur se trouvaient concentrés le long de cet axe. Les difficultés sont énormes et un responsable du secteur, joint par téléphone hier, les rattache à deux causes : le verglas et l?indiscipline des conducteurs. On circule sur la RN5 sur quatre files, selon le même responsable, et les dérapages qui mettent les camions de gros tonnages en travers de la chaussée ajoutaient à la confusion initiale. Cette situation gênait beaucoup les interventions des équipes qui combattaient le verglas en répandant du sel sur la chaussée afin de la rendre moins glissante et en procédant au déneigement des sections oblitérées. D?autres voies comme les RN18, RN8, CW127, CW20 étaient ouvertes hier à la circulation, mais celle-ci restait faible. Le responsable de la DTP que nous avons contacté en appelait hier au civisme et à la prudence des chauffeurs pour ne sortir de chez eux qu?en cas de nécessité absolue. On notera que des routes comme celle qui relie par exemple Aït Laâziz et Haïzer demeuraient fermées à tout trafic. La neige qui est tombée avec une telle abondance dans la région pendant ces quatre derniers jours restait maîtresse du terrain. La vie économique a connu la même infortune pendant ces quatre jours, surtout mercredi où le téléphone et l?électricité ont connu une longue coupure durant la journée. Ecoles, administrations, dispensaires, et la plupart des commerces bouclaient leurs portes. On estimait entre 40 et 70 cm l?épaisseur de la couche de neige. Certains font état de nombreux morts par hypothermie, une rumeur démentie par la Protection civile et l?hôpital Mohamd Boudiaf.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)