Béjaia - Revue de Presse

Formation professionnelle: adapter les spécialités aux nouvelles priorités économiques

Formation professionnelle: adapter les spécialités aux nouvelles priorités économiques
BEJAIA - Le ministre de l’Enseignement et de la Formation professionnels, Mohamed Mebarki, a mis l'accent, dimanche à Béjaia, sur la nécessité d’adapter les spécialités ouvertes aux nouvelles priorités économiques du pays.

En marge du coup d’envoi de la deuxième session de la rentrée professionnelle de l’année 2016 qu’il a donné à partir de la commune de Sidi Aich, le ministre fait part de l’impératif de donner l’importance à certains domaines de formation, dont notamment "les secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, du tourisme et de l’industrie, retenus pour constituer les nouveaux centres d’accumulation en substitution aux hydrocarbures".

M. Mebarki a, d’autre part, appelé à "la rationalisation de tous ces moyens et de faire en sorte à ce qu’ils soient en correspondance avec la qualité de la formation et des exigences socio-économiques du pays, ainsi que des mutations technologiques mondiales".

Il a, également, souligné l’intérêt de consolider les centres d’excellence dont l’objectif est, selon lui, de "fournir une ressource humaine qualifiée en mesure de relever les défis des mutations à venir".

M. Mebarki a aussi fait part de la volonté de son secteur de "poursuivre l’amélioration du service public dans la formation", mettant en avant les efforts entrepris par l’Etat, notamment en termes de mobilisation d’infrastructures, d’équipements ou d’encadrement.

L’ouverture de cette session à Béjaia coïncide, en effet, avec la mise en service de 10 nouveaux établissements (06 C.F.P.A et 04 I.N.S.F.P), l’affectation de 850 formateurs fraîchement émoulus, et le recrutement de 700 nouveaux enseignants, a-t-il dit, mettant en avant l’élargissement de l’éventail de formation offert, matérialisé par la mise en place de plus de 400 spécialités.

Profitant de ce séjour à Bejaia, le ministre a passé en revue plusieurs établissements relevant de son département et inauguré d’autres, notamment à Taskriout.

L’occasion a été propice par ailleurs pour contribuer à la levée de certains obstacles dans la gestion des structures, à l’instar des demi-pensions ou des internats autorisés désormais à s’ouvrir aux stagiaires des autres établissements.

APS, Dimanche, 28 Février 2016 18:23

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)