Batna - A la une

JSMB : Le CAB offre 100 millions par mois pour Boulanseur


JSMB : Le CAB offre 100 millions par mois pour Boulanseur
«Je cherche surtout un club qui me donnera la chance de jouer.»
Zahir Tiab a appelé Si Mohamed hier.
Le jeune attaquant béjaoui, Rafik Boulanseur, qui a décidé de quitter la JSMB, après son désaccord avec les dirigeants béjaouis, attire la convoitise de plusieurs clubs ces derniers temps, dont le MCA, le CSC, le CRB et le CAB. Le joueur a d'ailleurs négocié avec les Batnéens avant-hier par le biais de son agent qui n'est autre que son frère Yacine. Le Chabab de Batna, qui voudrait s'offrir les services de ce jeune talent, a décidé de mettre le paquet pour le recruter cet été. En effet, la direction cabiste a offert pas moins de 100 millions par mois pour Rafik qui aurait donné son accord de principe aux dirigeants, du moment que l'offre l'intéresse fortement.
Son agent devait négocier avec le CRB hier
Outre, les clubs qui convoitent l'ancien international des Olympiques, on trouve le CRB qui a pris attache avec lui le week-end dernier. Même si l'enfant de Timezrit aurait déjà tout conclu avec les dirigeants du CAB, il a décidé toutefois de négocier avec la direction du Chabab. Dans ce même chapitre, un rendez-vous était prévu pour hier entre le président Gans et son agent. Les dirigeants du Chabab devront s'aligner sur l'offre du CAB ou bien offrir encore plus de 100 millions par mois s'il veut, bien sûr, le convaincre de signer pour leur club cette semaine.
Des proches lui ont conseillé d'opter pour le CAB
D'après nos informations, Boulanseur, qui est en train d'étudier toutes les poropositions qu'il a eues ces derniers jours, semble très emballé par l'offre du Chabab de Batna qui a mis 40 millions de plus que la JSMB qui n'a proposé que 60 millions. Ainsi, des proches du joueur auraient déjà conseillé le CAB, car en plus de l'offre jugée très intéressante, le challenge de ce club, qui a réalisé une saison très remarquable, surtout lors de la phase retour, devrait bien intéresser Rafik Boulanseur qui veut relancer sa jeune carrière.
«Jouer à Batna m'intéresse beaucoup»
Joint par nos soins, hier après-midi, pour connaître sa position par rapport à l'offre des Batnéens, Rafik Boulanseur nous a fait savoir que la proposition de ce club est très intéressante et surtout le challenge, du moment que le CAB pourrait lui donner encore plus de chance de jouer, contrairement aux autres formations. «Franchement, je n'ai rien décidé encore. Toutefois, je ne vous cache que je suis vraiment très intéressé de rejoindre cette équipe de Batna. En plus de l'offre qui est très séduisante, je peux vous dire aussi que le challenge sportif m'intéresse beaucoup. Les responsables de ce club m'ont fait savoir qu'ils comptent jouer les premiers rôles la saison prochaine et cela m'intéresse également», a-t-il dit.
«Je cherche surtout un club qui me donnera la chance de jouer»
«Désormais, je ne veux plus rester sur le banc. C'est pour cette raison que je vous ai dit que le CAB est le club qui me convient le mieux. C'est une jeune équipe qui pourrait me donner la chance de jouer plus souvent. Je ne crains pas la concurrence, mais je refuse aussi de subir la même situation que j'ai vécue avec la JSMB. Je suis encore jeune, mais je veux quand même montrer ce que j'ai dans le ventre. Il est fort possible que j'opte pour le CAB»
-
Zahir Tiab a appelé Si Mohamed hier
Si Mohamed, le gardien international de la JSMB, nous a déclaré récemment qu'il ne compte pas continuer l'aventure à la JSMB. Il a expliqué au président Boualem Tiab qu'il veut rentrer chez lui pour tenter une autre expérience en France. Le président a accepté de lui faciliter la tâche, dans un premier temps, avant que Zahir Tiab ne décide de le garder pour la saison prochaine, du moment qu'il est toujours sous contrat. Pour tenter de le convaincre de rester encore à la JSMB, le nouveau patron de la JSMB l'a appelé, hier dans l'après-midi, pour demander plus d'explications au gardien de la JSMB qui a préféré, toutefois, en parler du sujet incessamment.
Une rencontre prévue entre les deux hommes après le match de la Gambie
Comme tout le monde le sait, le gardien de la JSMB, Si Mohamed Cédric, est en stage avec l'Equipe nationale qui a disputé son premier match, avant-hier, des éliminatoires de la Coupe du monde contre le Rwanda. Pour lui éviter toute décentration, le président a préféré repousser la rencontre de son gardien juste après le dernier match des Verts, durant ce mois de juin, face à la Gambie. La rencontre sera déterminante du fait que c'est à partir de là qu'on saura plus sur l'avenir du gardien.
Le gardien insiste sur son départ
Même si la direction veut vraiment garder son joueur, ce dernier semble ne pas en tenir compte. D'après nos informations, le gardien ne veut plus rester pour une autre saison. Il a décidé de quitter la JSMB et espère, donc, que la direction lui facilitera la tâche pour partir. Une décision qui commence à susciter beaucoup d'interrogations au sein de l'entourage de la JSMB, qui n'arrive toujours pas à le comprendre.
Les Béjaouis ne comptent pas le lâcher aussi facilement
Après avoir passé trois saisons à la JSMB, le gardien international de la JSMB a décidé de quitter la JSMB, cet été, pour tenter un autre challenge plus intéressant en Europe. Toutefois, le président Zahir Tiab ne veut pas lâcher aussi facilement son gardien. Il compte, donc, le rencontrer ces jours-ci, soit dès qu'il terminera les matches de l'Equipe nationale pour essayer de le convaincre de rester à la JSMB. Pour rappel, le joueur est toujours lié pour une autre saison avec son équipe. C'est dire que même si la direction accepte de lui faciliter la tâche, le club désirant s'offrir ses services doit absolument négocier avec la direction béjaouie.
-
Signature imminente de Boumechera ce soir
Le déplacement des dirigeants dans l'ouest du pays, aujourd'hui, n'est pas le fait du hasard. Ce n'est pas spécialement pour Redouane Bachiri qu'ils feront tout ce long périple, du fait que le joueur pourrait se déplacer à Béjaïa, aujourd'hui ou demain, mais d'après nos informations, les responsables de la JSMB se déplaceront plutôt pour finaliser avec l'attaquant Salim Boumechra, qui a donné son accord d'endosser le maillot de la JSMB pour les deux prochaine années. D'après une source fiable, les deux parties ont tout réglé au téléphone et, désormais, il ne reste que la signature du joueur, ce qui devra se faire, en principe, aujourd'hui à Oran.
Hamzaoui approché officiellement
A la recherche de trois bons attaquants, la direction du club béjaoui, qui a déjà contacté plusieurs éléments évoluant à ce poste, vient d'ajouter un autre nom à la liste des attaquants qu'elle veut enrôler pour l'exercice prochain. Il s'agit de l'actuel sociétaire de l'USMBA, Hamzaoui, qui intéresse au plus haut point les dirigeants béjaouis qui ont été séduits par ses qualités et la très belle saison qu'il a réalisée avec son club. D'après une source crédible, un dirigeant béjaoui a déjà pris attache avec le joueur pour lui proposer l'idée de rejoindre la JSMB cet été. Un accord aurait été déjà trouvé entre la direction et le manager du joueur qui devra se déplacer cette semaine à Béjaïa, pour entamer les négociations dans le but de transférer le buteur de l'USMBA qui se trouve en fin de contrat avec son club.
La direction attend toujours la réponse du FC Rouen pour Zerdab
Volant récupérer leur meneur de jeu, en prévision de la saison prochaine, la direction béjaouie a saisi les responsables du FC Rouen pour leur libérer Zahir Zerdab qui est courtisé depuis quelques jours par les dirigeants de la JSMB. Pour rappel, les Béjaouis ont envoyé un fax, le week-end dernier, pour demander aux dirigeants du club français de leur fixer le prix de sa libération. Pour le moment, la direction du FC Rouen n'a toujours pas donné de réponse à la demande des Béjaouis qui attendent d'entamer les négociations avec le joueur cette semaine.
Hachem pourrait signer cette semaine
Comme annoncé par nos soins, l'attaquant du CRT, Hachem en l'occurrence, est courtisé par les gars de Yemma Gouraya. Il a même reçu une offre concrète de la part des dirigeants béjaouis qui cherchent à renforcer le compartiment offensif de leur équipe. Selon les échos parvenus de la maison de la JSMB, ce dernier s'est même mis d'accord avec la direction béjaouie et devrait rejoindre la capitale des Hammadites dans les tout prochains jours, pour finaliser. Libre de tout engagement avec son club, Hachem a de fortes chances d'atterrir à Béjaïa et porter ainsi le maillot vert et rouge la saison prochaine.
Tiab propose des contrats de quatre ans pour les jeunes promus
Comme annoncé par nos soins, la direction de la JSMB, en collaboration avec le staff technique, a décidé de promouvoir six espoirs qui ont réussi à décrocher le doublé cette année. Il s'agit de Benatsou, Saci, Kraouche, Aroul, Zeghli et Lahalouh qui ont brillé avec leur équipe tout au long de la saison écoulée. Pour garder ces jeunes du cru le plus longtemps possible à la JSMB, le président Tiab aurait déjà discuté hier avec ces éléments, en marge de la cérémonie organisée en l'honneur de l'équipe espoirs, pour leur proposer des contrats de quatre ans.
-
Bellakhdar, ça coince !
Comme il fallait s'y attendre, la direction béjaouie a décidé de poursuivre les négociations avec ses cadres cette semaine. C'est ainsi qu'elle a convoqué le latéral gauche, Amar Bellakhdar, qui a été reçu par les dirigeants, hier en fin d'après-midi, au siège du club. Toutefois, il faut dire que l'enfant d'Aïn Hdjel n'a pas trouvé d'accord avec eux. Ce dernier a quitté, donc, le bureau de Tiab sans pour autant renouveler son contrat en faveur de la JSMB. Ce n'est que partie remise pour le joueur qui devra encore rencontrer les dirigeants, aujourd'hui, dans la soirée afin de poursuivre les négociations dans le but de trouver un terrain d'entente aussi.
«Il reste encore quelques détails à régler»
«Les dirigeants m'ont demandé de me déplacer à Béjaïa pour négocier avec eux. Comme prévu, j'étais sur place et on entamé les pourparlers mais il fait dire aussi qu'au moment où je vous parle, (NDLR : hier soir) aucun accord n'a été trouvé. Certes, on s'est mis d'accord sur plusieurs points mais il faut dire qu'il reste quelques détails à régler encore, notamment sur le plan financier. Mais, ce n'est que partie remise, du moment que je dois encore les rencontrer demain (NDLR : entretien réalisé, hier, dans la soirée) pour poursuivre les négociations.»
Bachiri n'a pas pu se déplacer à Béjaïa
En plus de Bellakhdar, qui a négocié hier, le manger général du club, Rachid Redjradj, devait rencontre aussi l'axial Redouane Bachiri. Toutefois, ce dernier, qui devait se déplacer par avion, hier, l'a raté, ce qui ne lui a pas permis de rejoindre la ville de Béjaïa à temps, pour entamer les négociations avec la direction. Les dirigeants lui ont demandé de ne pas se déplacer, hier, et lui ont fixé une autre date et un autre endroit aussi.
Il rencontrera les dirigeants, aujourd'hui, à Oran
Profitant de leur présence, ce matin à Oran, pour finaliser avec un autre joueur convoité ces derniers jours, les dirigeants de la JSMB ont demandé à Bachiri, qui habite Tlemcen, de se déplacer à Oran, aujourd'hui, pour se voir sur place et entamer les négociations. Les responsables de la JSMB, qui seront du voyage, emmenèrent tous les papiers nécessaires pour faire signer Bachiri sur place au cas où les deux parties se mettraient d'accord.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)