Algérie

Zones enclavés à Tipaza

Sidi Charef attend du concret L?eau propre qui ruisselle le long d?une rivière traversant le douar de Sidi Charef a réussi à sédentariser les familles qui y habitent. Les habitants âgés, que nous avons pu rencontrer sur les lieux, sont marqués par la dureté de leur quotidien comme ils ne sont pas informés des projets inscrits dans leur région. D?ailleurs, ces mêmes habitants ne se sont pas empêchés de se rapprocher du chef de l?exécutif de la wilaya de Tipaza, pour s?enquérir sur les nouvelles perspectives destinées à leur douar. En effet, dans le cadre de la mise en place de nouvelles perspectives au profit des agglomérations rurales enclavées, une décision du projet avait été approuvée par le comité intersectoriel de la wilaya le 12 août 2006. Le Fonds de développement rural de mise en valeur des terres par concession (FDRMVTC) avait débloqué une enveloppe de 20 millions de dinars, selon le directeur des services agricoles (DSA). La consommation de ce budget est de l?ordre actuellement de 15 800 000 DA sur un total de 20 millions de dinars. Les travaux qui ont été engagés dans cette zone s?articulent autour de la correction torrentielle de 6000 m2 de travaux de captage d?aménagement de deux sources, de la réalisation de trois classes et d?une salle de soins, du goudronnage du chemin déjà existant allant de Tamloul à Bouharb. Cet accès routier se trouve en aval du douar de Sidi Charef. C?est ainsi que l?Etat a consacré un budget de 32,2 millions de dinars qui s?ajoute à l?enveloppe financière de 20 millions de dinars du FDRMVTC pour faire sortir Sidi Charef de son isolement. La DSA de Tipaza avait inscrit des actions individuelles pour le douar de Sidi Charef pour un montant de 10 millions de dinars pour l?attribution de 500 ruches équipées, la construction de 4 bassins de stockage d?eau en béton, la réhabilitation de 5 puits, la plantation arboricole de 11 ha, soit 1110 plants d?oliviers et la dotation de 13 équipements de pompage d?eau au profit des fellahs de cette zone. Quant aux actions collectives évaluées à 35 600 000 DA, elles s?articulent autour de l?aménagement de 3 sources, l?aménagement de pistes reliant Sidi Abdellah à Sidi Charef pour un linéaire de 4 km ainsi que le douar de Sidi Abdellah au douar Zaouia (4 km), le revêtement en goudron du chemin rural déjà existant reliant le chef-lieu de la commune de Menaceur au douar Sidi Adellah d?une longueur de 8,5 km, la réfection et l?aménagement d?une salle de soins avec un logement de fonction, l?aménagement et la réfection d?une école primaire. En dépit de toutes les difficultés vécues par ces populations, ces dernières arrivent à surprendre les visiteurs par leur hospitalité et leur courtoisie. Si la disponibilité de l?eau pure qui arrive des sommet des montagnes boisées a permis à ces familles sédentaires de rester au milieu de cette zone rurale difficilement accessible, il n?en demeure pas moins que le nouveau programme de développement plurisectoriel encouragera certainement ces familles à demeurer sur leurs terres, pour peu que les autorités tiennent leurs promesses et concrétisent toutes les actions promises.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.

email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)