Algérie

WA Tlemcen - Dif Islam (Attaquant-Benjamin)

Une valeur sûre Islam Dif, attaquant de la catégorie des benjamins du Widad de Tlemcen, surprend, chaque rencontre, ses coéquipiers et les connaisseurs de la balle ronde. Il est surnommé «Kaka» tant il dispose de qualités de par son jeu varié, ses pénétrations, son placement et son jeu de tête. L’environnement ne tarit d’éloges à son sujet, lui pronostiquant un avenir radieux car ses prestations sur un terrain, dépassent l’ordinaire. Ses éducateurs qui prennent soin de lui ne veulent pas le voir changer d’air. Islam qui surclasse ses adversaires croit dur comme fer en lui et son entourage estime que l’avenir lui appartient. Bien sûr, ses proches voient leur petit génie faire des éclats et devenir certainement un grand joueur qui brillera. Il faut que les concernés prennent soin de lui, en lui apportant le soutien, sinon le club va facilement le perdre comme ce fut le cas pour beaucoup des jeunes doués entre autres Mezaïr Hichem, Samir Hadjaoui, Farès El-Aouni, Merzougui, Nezar, Zazou, Hamdi, Tounkob et la liste est longue. Chez ce petit garçon la qualité d’exécution et la force de frappe sont innées. Islam Dif, un nom à retenir sur les traces de ces deux frères aînés Hamid et Toufik, qui, on l’espère, mettra en valeur toutes ces qualités qu’il possède pour un avenir des plus radieux. Il se confie à notre journal dans ce bref entretien. - Tout d’abord, présentes-toi aux lecteurs. - Islam Dif, je suis né le 3 janvier 1998 à Tlemcen. Je suis élève de cinquième année à l’école de Chetouane où j’habite et je joue au Widad de Tlemcen. - A quel âge as-tu débuté ? - J’ai commencé à taper sur une balle dès l’âge de six ans. J’aime le foot. Une passion que j’ai héritée de mes deux frères Hamid et Toufik qui ont, tous deux, fait leurs classes à l’école du Widad de Tlemcen et qui ont fait un parcours honorable jusqu’à présent, avec le WAT ou l’équipe nationale, espoirs, juniors, cadets et minimes. - Quels sont les entraîneurs qui t’ont marqué ? - J’ai beaucoup appris avec l’entraîneur Titi, c’est un véritable éducateur qui maîtrise bien son domaine et qui aime son métier. Il m’a beaucoup aidé à apprendre les rudiments du football. Cheikh Titi est un vrai formateur. Il ne faut pas oublier que tous les grands joueurs du WAT sont passé chez Cheikh Titi les Hebri, Boudjakdji, Mezaïr, Hadjou, mes frères Hamid et Toufik, Boukhiar, Larabi, Boulahia, entre autres... sans oublier un autre éducateur Cheikh Mohamed Ferh l’ancien arrière gauche du Widad des années 90. - Comment se présente ton parcours avec le WAT ? - Au WAT, on a une équipe formidable avec un excellent éducateur Cheikh Titi, où, pratiquement, tous les joueurs se connaissent bien sachant qu’ils évoluent ensemble depuis l’école. Avec certains, nous formons un groupe gardé telle une famille à l’image de Bouabsa Walid, Meziani Yacine et Charef Omar - Ton équipe préférée ? - La JS Kabylie ainsi que le WA Tlemcen qui sont de grandes équipes très sérieuses où les joueurs sont respectés à leur juste valeur. - Tes joueurs préférés ? - Mon frère Toufik qui a toutes les qualités d’un grand joueur. C’est un vrai meneur de jeu, c’est un modèle pour moi. - Et à l’étranger ? - Le FC Barcelone, le plus grand club du monde qui fait rêver plus d’un joueur à travers la planète. - On te laisse conclure ? - Je remercie mes parents et surtout mes deux frères Hamid et Toufik qui m’ont beaucoup soutenu. Je n’oublie pas mon éducateur Cheikh Titi qui veille sur mes performances. Enfin je tiens à rendre hommage à votre sympathique journal qui accorde de la considération aux jeunes qui constituent l’avenir de notre sport roi. M. Degui
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)