Algérie

Vol dans une bijouterie à Mostaganem

Les auteurs arrêtés et le butin récupéré Le juge d’instruction près le tribunal de Relizane a ordonné, le 18 mars courant, la mise en détention préventive de deux énergumènes, accusés de constitution d’association de malfaiteurs, de vol qualifié et complicité, pour avoir dévalisé une bijouterie dans la ville de Mostaganem. Ces arrestations sont à porter à l’actif de la police judiciaire (PJ) relevant de la 8ème Sûreté Urbaine, qui a réussi également, au cours de la semaine écoulée, à récupérer 1,385 kg de l’or volé dans cette bijouterie, le 11 mars courant. Cette affaire a connu en fait ses derniers développements à partir du mercredi 14 mars, quand une patrouille de la PJ, en mission au quartier Satal, au nord de la ville de Relizane, a repéré le dénommé B.B., originaire de Relizane et récidiviste notoire, qui portait un sac qui s’est avéré contenir quelque 900g d’or. Interrogé sur la provenance de cet or, il a déclaré l’avoir acheté à... Tébessa et qu’il se proposait de l’écouler à Relizane. Conduit au siège de la sûreté de wilaya, pour complément d’enquête, il finira par avouer que cet or provenait en réalité du casse commis dans une bijouterie, située à Mostaganem et qu’il aurait dévalisée en date du 11 mars courant, avec l’aide d’un trio d’acolytes composé de S.B. âgé de 21 ans et natif de Sidi-Khettab, Z.M. 24 ans de Belhacel et H.A. 28 ans de Relizane. Et pour mieux se dédouaner aux yeux des enquêteurs, il ajoutera que les cambrioleurs se sont introduits par effraction, en procédant par... le toit de la bijouterie, ce qui corroborait la déposition de la victime. Après l’arrestation des autres membres du groupe, les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République qui, à son tour, a renvoyé l’affaire devant le juge d’instruction, lequel a ordonné la mise sous mandat de dépôt des accusés B.B. et S.B., en laissant toutefois Z.M. et H.A. en liberté provisoire. Quant à la dénommée B.Y. âgée de 42 ans et originaire de Relizane, qui avait commis l’imprudence d’acheter une partie de l’or volé, elle a été citée à comparaître pour répondre du délit de recel.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)