Algérie

Victimes du terrorisme


Recensement des enfants nés dans les maquis C?est l?une des plus graves séquelles de la dérive islamiste en Algérie. Les enfants nés dans les maquis terroristes dont certains n?ont pas « d?existence légale » devraient faire l?objet d?un recensement, selon le ministre de la Solidarité nationale. « Un recensement est actuellement en cours afin d?identifier le nombre exact d?enfants nés dans les maquis », a annoncé, jeudi à Médéa, Djamel Ould Abbès. Dans une déclaration reprise par l?APS, en marge de sa visite d?inspection et de travail dans la wilaya, M. Ould Abbès a précisé que le processus d?identification des enfants nés dans les maquis, entamé depuis quelques mois, « progresse sur le terrain malgré le caractère spécifique et laborieux de cette opération ». Le ministre a précisé qu?une dizaine d?enfants ont été récupérés par les troupes de l?Armée nationale populaire (ANP) et confiés aussitôt à ses services qui ont procédé à leur placement dans des structures spécialisées relevant M. Ould Abbès a également indiqué que le recours à l?identification par ADN est l?une des solutions préconisées par son ministère, ajoutant qu?un projet de loi allant dans ce sens est actuellement à l?étude au niveau de la chefferie du gouvernement. Trois ans après la promulgation de la charte pour la paix et la réconciliation nationale, la récupération et l?enregistrement de ces enfants sont l?un des plus grands chantiers de l?après-terrorisme. Il s?agit de les aider à s?insérer dans la société, d?autant que pendant de nombreuses années le seul univers qu?ils connaissaient était celui des montagnes. Leur vie dans les maquis devait être rythmée par la terreur et le sang. Certains d?entre eux sont le fruit de « zawadj el moutâa » (mariages de jouissance), de viols ou de femmes contraintes à suivre leur mari. Ils se déplaçaient dans les forêts, se réfugiaient dans des grottes, fuyant les offensives de l?ANP. Selon des indications des médias, leur nombre avoisinerait les 80 enfants dont une dizaine a été recueillie par des proches.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)