Algérie

Vers la création d'une école de formation pour les éleveurs bovins

La création d'une école de formation pour les éleveurs bovins de la région est l'une des résolutions de la rencontre organisée, jeudi dernier, à la maison de la culture Taos-Amrouche, par la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Béjaïa, et à laquelle ont pris part quelque 125 éleveurs bovins laitiers et 6 transformateurs de lait (laiteries), ainsi que des représentants de la Chambre d'agriculture, de la Badr, de la CRMA...En effet, après un débat général entre l'ensemble des acteurs présents, qui ont soulevé les différentes contraintes rencontrées sur le terrain, les responsables de la DSA ont décidé d'arrêter une batterie de résolutions en vue de booster la filière lait dans la région. "Le débat que nous avons engagé avec nos éleveurs, collecteurs et transformateurs de lait nous a permis d'abord d'établir un diagnostic général sur cette activité agroalimentaire. Puis, nous avons cerné toutes les insuffisances pour essayer d'apporter des solutions appropriées. Notre objectif principal étant d'améliorer la production laitière", nous a déclaré le DSA de Béjaïa, Laïb Makhlouf, qui a présidé cette rencontre.Selon notre interlocuteur, "l'idée de lancer une école de formation pour les éleveurs bovins de Béjaïa a germé lors des débats de cette réunion dédiée à la filiale lait, où on a dû constater un manque flagrant de connaissances de base en matière d'élevage chez la plupart des éleveurs bovins laitiers".Parmi les autres résolutions ayant sanctionné cette rencontre-débat, M. Laïb citera "l'amélioration de la production laitière en utilisant l'alimentation adéquate", "l'utilisation du son qui est subventionné par l'Etat, pour lequel les producteurs de lait doivent se réunir en AG pour discuter des bénéficiaires avant la réunion technique avec la DSA", "les rencontres que doivent organiser les responsables de laiteries avec leurs producteurs en vue de produire un lait de qualité"...Privilégiant le travail de proximité, M. Laïb a, dès sa nomination à la tête de la DSA de Béjaïa, mis en place une nouvelle stratégie de gestion et de communication, en multipliant les rencontres-débats et les journées de formation avec l'ensemble des agriculteurs et autres partenaires de son secteur.Cela dit, les différents producteurs et transformateurs de lait ayant pris part à la réunion de jeudi dernier n'ont pas, d'ailleurs, manqué d'afficher leur satisfaction quant à la réussite d'une telle initiative, de surcroît première du genre dans la wilaya de Béjaïa.KAMAL OUHNIA
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)