Algérie

USMH : Les joueurs espèrent être payés avant le MCO

USMH : Les joueurs espèrent être payés avant le MCO
Bechouche : «Nous ne devons pas rater le match face au MCO.» Azzi : «La seconde place passe par une victoire à Oran.»
La régularisation de la situation financière des joueurs ne devrait pas tarder. Du moins, c'est ce que nous venons d'apprendre dune source proche de la direction du club. Cependant, rien n'est encore sûr concernant la date exacte de l'arrivée de l'argent émanant du Trésor public suite au déblocage de la somme de 2.5 milliards de dinars comme subvention du ministère de la Jeunesse et des Sports. En tout cas, après les promesses du président Mohamed Laib à ses joueurs de percevoir très bientôt leur dû, Tatem et ses camarades attendent avec impatience de toucher leurs primes de matchs et salaires impayés que la direction leur doit. Ils espèrent un geste du président dans les jours à venir. D'ailleurs, on a appris que certains joueurs continuent à s'interroger auprès de leur entraîneur sur la date de leur payement. Ils estiment que leurs doléances sont légitimes, vu leur parcours réalisé jusque-là. Le driver harrachi fait tout pour calmer les joueurs, en leur expliquant clairement que ce n'est qu'une question de temps et que tout va rentrer dans l'ordre. Charef craint surtout que cette situation ait des répercussions négatives, et c'est pour cela qu'il espère une solution avant cette rencontre pour mettre les joueurs dans de meilleures conditions pour aborder cette rencontre et la suite aussi avec un moral au beau fixe. En tout cas, c'est le souhait de tous les Harrachis et le coach aussi qui espère voir son équipe réaliser des résultats positifs et atteindre l'objectif tracé par la direction : une place sur le podium.
L'argent est tributaire du classement de l'équipe
Une source proche de la direction nous a fait savoir que les joueurs toucheront leurs primes de match le plus normalement du monde, tant que l'équipe est toujours parmi les trois premiers. Mais, après, les primes dépendront du classement de l'équipe. Autrement dit, si l'équipe est placée parmi les trois premiers, le club continuera à verser les primes des joueurs normalement, mais si le club ne peut pas s'assurer une place au podium avant la fin du championnat, cela ne sert rien de payer les primes de matchs. Logiquement, les primes de matchs en cette fin de saison, devraient être accordées jusqu'à ce que le club s'assure une des deux premières places ou à la limite une au podium. Cela dit, la direction de l'USMH risque de ne pas payer les primes de matchs aux joueurs avant ce fameux match face au MCO. N'empêche qu'elle souhaite au moins une victoire mardi prochain, avant de satisfaire les revendications des joueurs.
Ils n'ont plus droit à l'erreur
Ainsi donc, il est fort possible que la direction de Laib procède à la régulation des joueurs avant mardi. Ces derniers toucheront au moins la prime de match gagné face au CAB et celle du nul contre l'USMA, qui est de quatre millions de centimes. Le chairman harrachi voudrait, par ce geste, motiver ses capés afin de glaner les trois points de la victoire face MCO. C'est dire que les joueurs n'auront pas droit à l'erreur, et qu'il doivent faire de leur mieux pour remporter ce match et attendre ensuite la rétribution des autres primes, ainsi que leur salaires impayés. C'est le seul moyen s'ils veulent être payés. D'ailleurs, on croit savoir que le conseil d'administration du club aurait décidé que l'argent sera tributaire des résultats et du classement de l'équipe.
-
Bechouche : «Nous ne devons pas rater le match face au MCO»
Bechouche estime qu'il ne faut absolument pas baisser les bras, mais continuer à préparer le prochain rendez-vous face au Mouloudia d'Oran. «On travaille bien durant cette période de trêve, donc, je pense qu'on sera prêts pour la reprise. C'est très important de débuter cette reprise par une victoire. Pour le moment, j'ai demandé aux joueurs de mettre ce problème de côté et ne penser qu'au match de mardi prochain. En tous les cas, on ne baissera pas les bras et on se battra jusqu'au bout», dira-t-il à propos de la rencontre contre le MCO avant d'ajouter : «Ce match est très important, je peux dire que c'est un tournant décisif pour le reste du parcours, et c'est pour cette raison qu'on ne doit pas rater cette sortie afin de consolider notre place au podium et ne pas être rattrapés par nos poursuivants.»
-
Azzi : «La seconde place passe par une victoire à Oran»
Comment se déroule la préparation en prévision du match face au MCO '
La préparation se déroule dans de très bonnes conditions, tous les moyens ont été mis à notre disposition. On travaille dans un climat serein et dans une bonne ambiance. Tout le monde travaille d'arrache-pied afin d'être prêt pour la reprise de la compétition. Actuellement, le coach apporte les derniers réglages et les joueurs adhèrent parfaitement à son programme. En tout cas, on est en train de faire un bon travail et on espère que cela aura des retombées positives sur le rendement de l'équipe lors de nos prochaines confrontations.
Après presque cinq jours de préparation, pensez-vous que le groupe sera prêt pour la rencontre face au MCO '
Oui, je pense qu'on sera prêts. On a bien travaillé durant cette période, on a été soumis à un travail chargé et bien étudié. Je pense qu'avec tout cela, on ne peut qu'être prêts pour le match de mardi prochain. Tous les joueurs sont déterminés et très motivés, pour réussir un grand match et sortir victorieux.
Donc, vous êtes satisfaits du travail accompli durant cette mini-trêve...
Effectivement, il faut dire qu'on a bien profité de cette période afin de meubler le vide laissé par la compétition. Le coach et ses assistants ont bien géré cette période, ce qui nous a permis, à nous les joueurs, de préserver la même dynamique et être toujours compétitifs. Maintenant, il nous reste à le prouver la semaine prochaine devant le MCO.
Physiquement, comment se porte votre équipe '
Malgré cet arrêt de la compétition, le groupe n'a rien perdu de ses capacités physiques. On a bien travaillé, et cela nous a permis de garder la forme. Lorsque vous préparez un joueur sur le plan physique, cela lui permet de répondre aussi bien sur le plan tactique que psychologique.
Il ne reste que quatre jours avant le match face au MCO, qu'avez-vous à dire sur cette rencontre '
Cette rencontre, on l'a préparée depuis plusieurs jours. Donc, je pense que ce n'est même pas la peine de vous dire qu'on va faire de notre mieux pour revenir d'Oran avec un résultat positif. Certes, ce sera certainement difficile face à cette équipe qui lutte pour son maintien en Ligue 1, mais je pense vraiment qu'on n'a pas d'autre choix que d'aller là-bas pour arracher le meilleur résultat, et pourquoi pas s'offrir une victoire et procurer de la joie à nos supporters.
A votre avis, l'USMH a-t-elle les moyens d'acquérir une place sur le podium '
Heureusement, sinon pourquoi se fatiguer à préparer la suite du parcours. Donc, je peux vous dire que toutes les conditions sont réunies pour un retour en force à la compétition. Notre équipe est capable non seulement d'arracher sa place sur le podium, mais aussi de faire mieux. Ce sera difficile mais on ne se laissera pas faire facilement car on a un objectif à atteindre.
-
Amada a passé une échographie
Amada, le jeune milieu harrachi qui a contractée une blessure lors de la rencontre amicale face au CAB mardi dernier, se sent beaucoup mieux et pourrait bien reprendre le travail ce samedi avec l'équipe. Pour être fixé sur cette blessure qui l'a contraint de prendre deux jours de repos, Amada a passé une échographie hier. Les résultats ont été très rassurants pour ce jeune international malgache, qui ne risque désormais plus rien. Mieux encore, on apprend qu'il pourra s'entraîner avec le groupe.
«Je peux reprendre ce samedi»
Joint par nos soins, Amada nous a confirmé que les résultats de l'échographie n'ont rien révélé de grave et qu'il pourra reprendre le travail dès demain : «Je viens juste de passer une échographie. Les résultats ont été très rassurants, puisque le médecin m'a signifié qu''il n'y a rien de grave. J'ai même reçu le feu vert pour reprendre le travail dès ce samedi. Je suis très soulagé, et heureux aussi de pouvoir reprendre les entraînements. Toutefois, je dois redoubler d'efforts afin de récupérer les deux jours d'inactivité afin d'être prêt pour la prochaine confrontation.»
-
Du biquotidien aujourd'hui
Boualem Charef, le coach harrachi, a décidé donc de maintenir la cadence afin de permettre à ses joueurs un retour en force à la compétition. C'est pourquoi, il a programmé un biquotidien pour aujourd'hui, même si certains joueurs ont trouvé des difficultés à suivre le rythme qu'ils jugent un peu trop élevé. Il est vrai que certains éléments se sont plaints de la charge de travail qui leur a été imposée. Le staff technique devrait baisser la charge dès demain, pour entrer, à partir de ce samedi, en phase de récupération et de remise en forme avant le match contre le MCO.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)