Algérie

USM Blida


Une défaite et des interrogations Le tiers du championnat est déjà consommé, et l?USM Blida se retrouve à la modeste quinzième place. Eu égard aux moyens dont dispose l?équipe, rien ne laissait présager une telle entame de championnat. Le départ de Galloul, Zmit, Badache et Hadj Bouguèche n?explique pas tout. D?ailleurs, seuls les premiers nommés étaient titulaires à part entière la saison dernière. L?équipe n?arrive pas à concrétiser toutes les occasions qu?elle a créées. Les attaquants Tahraoui et Touil (qui sont loin d?être des novices) n?ont pas la pêche. Les doublures n?ont, pour la plupart, pas donné satisfaction. En outre, l?entraîneur en chef Paolo Rubîm est parti au Brésil, officiellement pour « régler des problèmes personnels » même si certains affirment qu?il s?agirait d?un aller simple. Dans ce cas de figure, l?USMB solliciterait un autre entraîneur. On parle déjà du Français Rabier qui a entraîné le MCA la saison dernière. Fouad Bouali dira : « Pour moi, le retour de Rubîm s?effectuera cette semaine. Pour l?instant, je suis chargé de diriger l?équipe en attendant. Je me concentre donc sur la manière de réagir après notre défaite à domicile face à Biskra ». Comment le coach blidéen explique-t-il la débâcle de jeudi passé ? « Ce n?est pas un problème d?individualités mais c?est tout le groupe qui est responsable. Nous devons réagir collectivement. Contre Biskra, nous avons monopolisé le ballon durant la majeure partie du match, mais nous ne nous sommes créés que trois ou quatre actions dangereuses, nous allons travailler dans ce sens... », rétorque Bouali. Le remplaçant de Rubîm ne veut pas accuser certains joueurs. « Nous sommes tous responsables », dira-t-il. Un important travail psychologique attend Bouali. L?équipe blidéenne est appelée à se déplacer consécutivement à Bordj puis à Alger (NAHD). Ce qui n?est pas de tout repos pour une équipe blessée. Les supporters blidéens, qui boudent leur équipe malgré une victoire face à l?ESS et un nul ramené d?Oran, sont déçus. « Cette saison, nous ne devons penser qu?à un seul objectif : sauver le club de la rétrogradation », dira un habitué du stade Tchaker. C?est dire que les ambitions du début de saison ont été revues à la baisse, ce qui est dommage pour une ville comme Blida. En attendant de répondre aux nombreuses interrogations que se posent les fans de la ville des Roses, l?USMB prépare ses prochaines rencontres loin du brouhaha... Les prochains jours risquent d?être riches en rebondissements du côté de la ville de Sidi El Kebir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)