Algérie

Université Djillali Liabès


La «Scène d’or» inaugure «Le coin de l’artiste» Pour une première, on aura découvert un espace d’oxygénation intellectuel de premier plan, en l’occurrence «Le coin de l’artiste», avec l’atelier culturel La «Scène d’or». Par lequel s’expriment autant l’art que la communication des sentiments. La cérémonie a eu lieu en présence de quelques personnalités artistiques, mercredi dernier. Ainsi autour du thème du conte, l’invité Meslem Seddik nous a tout simplement fait rêver, éveillés à une dimension métaphorique des choses de la vie. Devant une assistance assise à même le sol, sur un ton de bonhomie, dans une scénographie style halqua, le halqaouati Seddik entamera son voyage d’épopée par le fameux conte d’Alexandre Pouchkine, «Poisson d’Or», récit d’un pêcheur qui croise un poisson qui parle et exauce les vœux. La femme du pêcheur avide et cupide finit par perdre la Hikma, et sera punie pour sa mauvaise foi. Cette introduction d’une théâtralité, chère à Augusto Boal, ouvre l’appétit à l’imagination collective de la salle quand, tour à tour, la scène voit défiler la chanteuse Djioui Sara, dont la voix envoûtera les spectateurs au point où les ovations fuseront de partout donnant lieu à une ambiance festive. Ensuite c’est le jeune poète Mestari qui passe avec des vers beaux et bourrés d’images. «Le coin de l’artiste», pour un après-midi, a chanté et ri, notamment avec l’ultime conte adapté de Taous Amrouche, «Le Chat pèlerin».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)