Algérie

Université d?Es-Sénia


Les nouvelles facultés réceptionnées en 2006 Au rythme de l?avancement des travaux, les facultés des sciences humaines et sociales et des sciences médicales de 2000 places chacune, qui devraient régler le déficit des places pédagogiques dont souffre l?université d?Es-Sénia, ne seront pas réceptionnées en décembre prochain, comme promis par les responsables de la DLEP. Ladite université n?arrive plus, depuis quelques années déjà, à faire face au nombre croissant des nouveaux étudiants (plus de 9000, cette année). En effet, la réception des deux facultés devait régler le problème en atténuant la pression sur les anciennes infrastructures. « Rien n?a été fait pour accélérer le rythme des travaux. Le système « 3x8 » n?a été d?aucune utilité puisque les entreprises chargées de la réalisation du projet soulèvent toujours le problème de la main-d??uvre qualifiée », confie un responsable avant d?ajouter : « Nous comptions beaucoup sur la réception des deux facultés et nous avons même entrepris des démarches pour l?acquisition des équipements pédagogiques. Les premières répercussions sont déjà là et nous avons décidé d?opérer des modifications sur les emplois du temps, avec un rallongement des plages horaires pour permettre une exploitation maximale des infrastructures existantes ». L?université est de nouveau sous pression, les travaux de réalisation avancent très lentement et les étudiants doivent encore patienter jusqu?à la prochaine rentrée universitaire.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)