Algérie

Une nouvelle voix dans le champ médiatique audiovisuel

Lancement officiel de Radio Algérie Internationale « Marhaba, Bienvenue, Bienvenidos, Welcome in Algeria. » Telle a été la phrase d?entame étrennant le lancement de la chaîne radiophonique internationale baptisée « Radio Algérie Internationale ». C?était hier en matinée, depuis les locaux de l?ENRS sis au 21 bd des Martyrs à Alger. Et sous les auspices du chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, et en présence de plusieurs de ses ministres, notamment El Hachemi Djiar, ministre de la Communication, Azzeddine Mihoubi, DG de l?ENRS et Mohsen Krim Slimani, directeur de cette radio. Quoique dans les années 1970, elle avait déjà existé. Elle se dénommait Radio Chaîne IV. C?est dans un studio flambant neuf, exigu et bondé qui n?arrivait pas à contenir les officiels, les journalistes et la forêt d?appareils photos crépitant et immortalisant cet instant radiophonique Aussi, après la diffusion de jingles(spots sonores) en guise d?essai expérimental, l?insigne honneur du lancement de la chaîne Radio Algérie Internationale est revenu au chef du gouvernement en poussant la manette inaugurale. Il est 12h20. Radio Algérie Internationale est on air ! L?ouverture solennelle est introduite par l?hymne national, une lecture du Coran et la diffusion d?extraits de discours historiques des chefs d?Etat ayant gouverné l?Algérie : Ben Bella, Houari Boumediène, Bitat (intérim) Chadli, Boudiaf, Kafi, Zéroual et le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il y a eu un moment fort et intense. Celui de Aïssa Messaoudi à la voix battante et combattante un certain lundi 19 mars 1962 à midi. C?est le journal parlé en quatre langues : arabe, français, anglais et espagnol. Tout le monde s?affaire. L?invité de la rédaction de circonstance est immanquablement le chef du gouvernement qui déclarera : « C?est un événement double. Une date significative. Le mois de la Victoire (Aïd Ennasr, le 19 mars 1962) et le lancement de la chaîne Radio Algérie Internationale. Alors, l?Algérie vole d?une victoire à une autre. Nous avions besoin de ce nouveau-né pour élever la voix de l?Algérie dans le concert des nations et par conséquent, transmettre des images et les messages aux autres d?un pays qui gagne et porteur. Cette ère est celle de la concurrence féroce. Maintenant, les guerres se gagnent ou se perdent médiatiquement parlant. Avec nos potentiels et autres ressources auxquels nous faisons confiance, nous devions donner cette image de l?Algérie... Pendant très longtemps l?histoire de l?Algérie a été occultée, sa personnalité agressée par le colonisateur... L?Algérie maintenant se permet d?aller vers le monde en annonçant d?abord que les 132 années de colonialisme n?ont pas terni l?image de l?Algérie... Aussi, toutes mes félicitations ! » El Hachemi Djiar, ministre de la Communication, abondera dans le même sens : « La Radio nationale a une grande expérience durant la révolution (novembre 1954), les périodes post-indépendance, celle de la crise nationale... Et la Radio Algérie Internationale sera fidèle à ce précieux legs. Nous sommes très optimistes. Nous sommes à vos côtés (journalistes de la radio) pour relever ce défi... » De front, le directeur de l?ENRS, Azzeddine Mihoubi, indiquera : « On n?avait pas de radio d?informations en continu et de débats. Cette radio internationale, ses programmes et autres émissions relatives à la politique, l?économie, la culture, la société... Je dirai que c?est presque une chaîne thématique. C?est un défi contre le temps. C?est aussi un acquis doublé d?un capital juvénile et créatif. C?est un lancement réussi. » Ainsi, Radio Algérie Internationale est une nouvelle chaîne d?informations continues émettant, dans un premier temps, à raison de 12 heures par jour de midi à minuit (11h à 23h GMT) à travers les fréquences 101.5, 104.2, 95.6 FM et par satellite sur Hotbird (Europe) et Arabsat et Nilsat (Moyen-Orient), NSS7 (Afrique) et Galaxy (Amérique du Nord). Déjà appelée « AI », elle émettra 24h sur 24 dans un futur proche et ce, par une diffusion en langues arabe, française, anglaise et espagnole. Il faut rappeler qu?une radio internationale avait déjà existé. Elle se dénommait radio Chaîne IV, l?ENRS comprend trois chaînes radios (I, II et III, arabe, français et tamazight) ainsi que plus de trente radios locales. Site web :www.algerian-radio.dz
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.

email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)