Algérie

«Une intervention militaire dans le nord du Mali ne doit pas aggraver la situation» Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l'Union africaine (UA) :

Nkosazana Dlamini-Zuma, qui doit prendre aujourd'hui la présidence de la Commission de l'Union africaine (UA), s'est déclarée samedi favorable à une intervention militaire pour reconquérir le nord du Mali contrôlé par des groupes rebelles et armés «à condition que cela n'ait pas pour résultat d'y exacerber l'insécurité».
«Si cela est nécessaire (...), tant que cela se déroule de manière à ne pas provoquer, créer plus de problèmes qu'il n'y en a» déjà, a indiqué Dlamini-Zuma, à une question de journalistes si elle approuvait une intervention de soldats ouest-africains notamment pour reconquérir le Nord du Mali, sous contrôle de groupes rebelles et armés depuis le coup de force militaire du 22 mars dernier à l'égard du président.
Dlamini-Zuma, l'ex-ministre sud-africaine des Affaires étrangères, s'exprimait ainsi à son arrivée à Addis-Abeba où elle doit prendre aujourd'hui la présidence de la Commission de l'UA qui a son siège dans la capitale éthiopienne. Elle y remplacera le Gabonais Jean Ping.
La nouvelle présidente de la Commission de l'UA doit se rendre vendredi de la semaine prochaine au Mali pour y rencontrer un groupe de travail régional créé pour répondre à la crise malienne. «Nous allons discuter de tous ces aspects au Mali vendredi de la semaine prochaine», a-t-elle dit aux journalistes à Addis-Abeba.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)