Algérie

Un parti marocain réitère son attachement


Le principal parti marocain de l’opposition, Enahdj edemocrati (la voie démocratique), a réitéré sa position du conflit du Sahara occidental, appelant à permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit inaliénable à l’autodétermination, garanti par le droit et la légalité internationale. Le secrétaire général d’Enahdj edemocrati, Abdallah Elharifi, a déclaré que “la position de son parti est basée sur le respect des droits des peuples à l’autodétermination”, ajoutant que “son parti s’oppose à la position officielle du Maroc, réaffirmant que l’unité du Maroc s’étale de Tanger jusqu’au Sénégal”, a-t-il relevé au cours d’un éditorial publié par le journal du parti dans son édition d’octobre courant. “Le Maroc avait reconnu en 1981 à Nairobi le droit à l’autodétermination au Sahara occidental et l’a rejeté plus tard”, a ajouté le politicien marocain, s’interrogeant pourquoi “avait-il (le Maroc) accepté le partage des territoires du Sahara occidental avec la Mauritanie”. M. Abdallah a rappelé avec force la position de son parti de la question du Sahara occidental, estimant que “sa solution doit passer par la légalité internationale, partant de droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et que les négociations doivent aboutir à des solutions pacifiques”. “Cette position a été bien exprimée récemment par le parti pendant son dernier congrès, dotant ainsi Enahdj d’une nouvelle vision de récompense par les puissances internationales”, rappelle-t-on.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)