Algérie - Hommage

Un hôtel porte désormais son nom à Biskra: Une reconnaissance pour Maurice Laban



Un hôtel porte désormais son nom à Biskra: Une reconnaissance pour Maurice Laban


Les habitants de Biskra, notamment ceux qui sont les plus au courant de l’histoire nationale et du sacrifice de Maurice Laban pour l’indépendance de l’Algérie, se sont réjouis de la décision de baptiser un nouvel hôtel en son nom.

«Nous avons eu quelques difficultés pour imposer ce nom, mais avec le soutien et la compréhension de certains cadres de l’administration et responsables du secteur touristique et du commerce, nous avons eu gain de cause. Ce n’est que justice morale que de rendre un hommage à ce valeureux martyr de la Révolution nationale, dont le nom brille au fronton de notre hôtel et qui incitera les plus jeunes à s’interroger sur cet Algérien au patronyme à consonance européenne, qui a donné sa vie pour la liberté et ses idéaux humanistes», a confié Lakhdar Ghozli, copropriétaire des lieux.

Maurice Laban est né le 30 octobre 1914 au quartier M’Cid, à Biskra, de parents français instituteurs. Il a fréquenté l’école primaire avec les enfants arabes de ce quartier populaire et parlait aussi bien le français que la langue vernaculaire.

Membre du Parti communiste algérien (PCA), ancien combattant dans les Brigades internationales pendant la Guerre civile espagnole et ancien résistant qui milita pour toutes les causes justes, dont l’indépendance de l’Algérie, Maurice Laban était proche du Dr Hakim Saâdane, de Larbi Ben M’hidi et de Mustapha Ben Boulaïd.

Il a participé activement à la préparation de la Révolution armée du 1er Novembre 1954 et a rejoint très vite le maquis dans les Aurès. Aux côtés d’Henry Maillot et sous le commandement d’Abbas Laghrour, il a pris part à plusieurs opérations contre l’armée d’occupation.

Il est mort le 5 juin 1956 les armes à la main lors d’un accrochage avec les troupes françaises près d’Orléansville (Chlef), rappelle une notice accrochée dans le hall de réception de l’hôtel avec l’effigie de ce héros national, lequel est la figure emblématique des natifs d’Algérie d’origine européenne qui ont adhéré corps et âme au combat pour l’indépendance du pays.

«Notre souci est de concilier tourisme, histoire, arts et artisanat pour offrir à nos clients des services de qualité. Il y a un projet pour réaménager les alentours du Maurice Laban Hotel et un dossier de classification a été constitué. La crise sanitaire passera et le secteur du tourisme reprendra très vite ses activités», a conclu Yacine Khelifa, ancien membre de l’APC de Biskra, qui donne un coup de main aux propriétaires pour un bon lancement du Maurice Laban Hotel.

A noter que cet hôtel est situé à l’intersection du cours Benyahia et de la route de Tolga. Il a ouvert récemment. Il compte 96 lits pour 76 chambres, une salle de conférences, un restaurant, une cafétéria et une piscine. Ses concepteurs ont même prévu des chambres destinées aux personnes à mobilité réduite.


Hafedh Moussaoui


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)