Algérie - Revue de Presse

Un fléau difficile à combattre


Jean-Marc Peyrical, docteur en droit public et maître de conférence à l?université française, a mis l?accent, dans son intervention lors du séminaire organisé les 7 et 8 décembre à Tipaza sous le thème « La transparence dans les marchés publics », sur la difficile lutte contre la corruption. Pour lui, « cette difficulté réside d?abord dans l?absence de traçabilité. Si la publication des appels d?offres pourrait paraître comme une forme de transparence des marchés publics, le recours abusif à la passation des marchés de gré à gré semble être en revanche une manière de contourner la loi », dira le conférencier. Pour un député de l?APN, « l?Algérie est le pays le mieux outillé pour lutter contre la corruption ». Selon lui, « les mécanismes bancaires en Algérie permettent de dévoiler beaucoup de secrets ». Un universitaire considère, de son côté, que « la corruption est un élément de marketing international ». Pour Jean-Pierre Guis, vice-président de l?association Anticor dont le siège est à Paris, « la mise en place des mesures concrètes de la prévention contre la corruption ne peuvent se réaliser sans la transparence et la démocratie participative ».

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)