Algérie

Transport : Pagaille à la gare routière

Les passagers regagnant leurs lieux de travail ainsi que les étudiants rejoignant leurs universités respectives ont dû vivre un long et dur calvaire. Il n’y avait personne pour orienter ou informer la foule sur les perturbations enregistrées, ni sur la solution envisagée pour débloquer la situation.Le sentiment d’abandon prédominait au sein des usagers qui ne savaient pas à quel saint se vouer pour surmonter cet écueil. «On se fout éperdument de notre situation et aucun responsable ne s’est déplacé sur les lieux pour tenter d’y remédier un tant soit peu», nous ont déclaré des voyageurs révoltés par l’indifférence et la carence des fonctionnaires concernés. Il est vrai qu’aucune disposition n’a été prise par les services concernés pour faire face à l’afflux attendu après les fêtes de l’Aïd El Adha. Pour beaucoup, ces derniers ont failli à leur mission et n’ont pas cru nécessaire de mobiliser les moyens de transport existants. Ceux-ci étaient quasiment inexistants et seuls quelques bus ont daigné reprendre leurs activités et transporter quelques malheureux usagers. Le gros des passagers est resté en rade, se rabattant sur d’autres moyens de transport, mais sans résultat. Ce n’est qu’hier matin que l’activité a pu reprendre normalement avec les dégâts que l’on sait.                                                                    
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)