Biskra - Revue de Presse

Transport ferroviaire à l?Est


L?autorail intervilles bientôt opérationnel L?autorail intervilles va incessamment devenir réalité, après une période de doute qui a suivi la signature du contrat entre la SNTF et l?entreprise espagnole CAF. Avant novembre 2008, toutes les régions d?Algérie, Centre, Ouest et Est, auront leurs autorails, 17 au total, pour un montant de 13 milliards de dinars. Cela sera, comme l?indique leur qualificatif, intervilles, des trains qui relieront les villes d?une même région entre elles. La mise en service a commencé à l?Ouest par la ligne Oran-Tlemcen, et sera suivi prochainement par la région Centre, et enfin l?Est. « Confortable, rapide et moderne », c?est le triptyque qu?a choisie la SNTF pour vanter les mérites de sa nouvelle acquisition, « une flèche blanche et bleue » qui va traverser le pays de part en part et qui concurrencera à terme l?avion. Pour l?Est, Constantine sera le point nodal de la région. « Cet autorail va avoir le mérite de réconcilier les usagers de la SNTF avec le train au sens large, car en plus des rapides entre Annaba et Oran, l?autorail va redonner à notre entreprise une vocation régionale qu?elle a perdue depuis des années », propos d?un cadre de la SNTF qui, à l?instar de tous ses collègues, attend avec impatience la mise en service de l?autorail. Et d?ajouter : « En principe, l?autorail aurait dû démarrer au mois de mars. Mais, l?accident qui a eu lieu au niveau du tunnel de la wilaya de Boumerdès a, quelque peu, retardé l?opération de réception des autorails venant d?Espagne. Leur assemblage devait avoir lieu à Alger, mais vu l?impératif de l?accident, ils seront livrés au port de Annaba où ils seront montés pour être acheminés par la suite sur Constantine, après vérification des tunnels au niveau de Ramdane Djamel ». Cet autorail moderne nous changera des trains poussifs puisqu?il pourra atteindre une pointe de 160 km/h, ce qui réduira substantiellement les temps de parcours. Composé de trois rames, offrant 199 places assises, l?intervilles peut être jumelé avec un autre pour doubler ses capacités de transport, en plus d?une nuisance sonore très réduite et « un respect total de l?environnement ». Le mois d?avril sera, en principe, celui de l?inauguration, car les conducteurs et autres personnels des chemins de fer sont déjà opérationnels suite à des stages pour l?assimilation des techniques nouvelles inhérentes à l?autorail. Mehdi, un conducteur, nous dira : « Tout sera bénéfice, aussi bien pour nous qui allons travailler dans des conditions excellentes, comme la sécurité et la climatisation, que pour l?usager qui trouvera toutes les commodités nécessaires, restaurant, confort et rapidité ». Pour l?exemple, l?autorail reliera Constantine à Skikda en 1h 14mn, Annaba en 1h 44mn, Jijel en 2h 30mn, Bordj Bou Arréridj en 2h 10mn, avec plusieurs rotations par jour. Des villes comme Biskra, Aïn Beïda, Oum El Bouaghi ou Aïn M?lila, qui n?avaient pas vu le train depuis des lustres, ont leurs tronçons réhabilités et seront aussi desservies par plusieurs rotations par jour. Même les problèmes de la prise en charge et de la maintenance, talon d?Achille de la SNTF, pourraient être du ressort de l?entreprise espagnole pendant une certaine durée afin que les rames puissent garder leur lustre en permanence et non pas devenir des épaves comme la plupart des wagons aujourd?hui.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)