Algérie

TRANSIT MILITAIRE DU PORT D?ALGER

Deux containers volés Les services de police ont élucidé récemment une affaire de vol de deux containers de pièces de rechange de véhicules de marque Mercedes du... port d?Alger, via le transit militaire. L?importateur accuse l?Entreprise portuaire d?Alger (Epal), alors que les services de police ont arrêté deux militaires impliqués dans ce vol particulier. L?affaire a commencé il y a plus d?un mois. A cette date, l?importateur exclusif des véhicules Mercedes s?est présenté au port d?Alger pour procéder au transfert de ses treize containers de pièces de rechange pour véhicules vers son entrepôt sous douane, situé à Dély Ibrahim, à Alger. Il découvre que deux des containers ont disparu. « Lorsque le bateau a déchargé, il y a déposé treize containers. J?ai mis plusieurs jours pour découvrir la disparition de deux d?entre eux. Il fallait bien chercher parmi les centaines de containers entreposés au port d?Alger, et ce n?est qu?après s?être assurés de leur disparition que nous avons déposé plainte contre l?Epal étant donné que cette entreprise est responsable de la sécurité de la marchandise à quai », a déclaré le représentant de Mercedes. Les policiers ont mis plusieurs semaines pour comprendre comment les auteurs de ce vol ont réussi à faire sortir les deux containers de l?enceinte portuaire en évitant les brigades mobiles des Douanes actives ces derniers temps. La marchandise aurait été détournée grâce à la complicité présumée d?un agent de l?Epal et de deux militaires qui auraient fait passer les deux containers par le transit militaire, évitant ainsi tout contrôle douanier dans cette enceinte. Ce bureau sert uniquement pour faciliter le dédouanement de la marchandise appartenant au ministère de la Défense nationale. La loi permet à ce ministère de bénéficier de facilités de dédouanement sans que la marchandise importée soit contrôlée physiquement. Des sources policières ont précisé que les investigations menées auprès de l?Epal ont abouti à l?arrestation d?un des agents de cette entreprise qui aurait avoué avoir participé, avec l?aide de deux militaires, au détournement des containers de pièces de rechange, entreposés dans un lieu sûr au centre d?Alger, en attendant de trouver des acquéreurs sur le marché. Les deux containers ont été retrouvés et devront être restitués à leur propriétaire une fois que le dossier judiciaire de l?affaire clos. Les trois mis en cause ont été présentés au parquet d?Alger et mis sous mandat de dépôt. L?importateur a estimé la valeur de cette marchandise à près de 7 millions de dinars. Le premier responsable de l?Epal était injoignable en dépit de nos nombreuses sollicitations. Informé par le biais de sa secrétaire, il s?est refusé à tout commentaire sur le sujet. Même réaction enregistrée chez le chargé de la communication du ministère de la Défense nationale qui, après avoir été contacté et mis au courant de notre doléance, a préféré mettre son numéro de téléphone sur la liste des abonnés absents. Il était injoignable pendant toute la journée d?hier, alors qu?il nous avait promis de donner une réponse.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)