Algérie

Toxicomanie et les délits de mineurs à Mila


La sensibilisation se poursuit Entamé depuis quelques mois, le cycle de sensibilisation sur la toxicomanie et les délits de mineurs, problématiques de l?heure qui ont déjà ciblés les lycées, les CFPA et les collèges, s?est poursuivi, mercredi dernier, au niveau de l?institut national spécialisé de la formation professionnelle (INSFP) de Mila. Organisé de la DJS, le rendez-vous, à l?instar des précédents, a vu la participation des représentants des secteurs de l?éducation, la formation professionnelle, la gendarmerie nationale et le mouvement associatif. Lors de son intervention introductive, le représentant de la gendarmerie nationale a surtout mis en exergue la dangerosité de la toxicomanie, car, dira-t-il : « Les crimes les plus odieux sont commis sous l?effet néfaste des drogues ». Et de communiquer ensuite les statistiques terrifiantes liées à l?évolution alarmante de ces fléaux. Les stagiaires (une centaine), qui ont suivi avec intérêt l?intervention de la psychologue de la DJS, laquelle a insisté sur l? « impératif de l?implication étroite des parents, de la mosquée, des éducateurs et des associations de quartier pour endiguer, un tant soit peu, la propagation du mal, y compris en milieu scolaire », ont pleinement adhéré aux débats. « Pour la seule année 2007, 77 cas de consommation de drogues ont eu lieu en milieu scolaire », a-t-elle indiqué. Les personnes présentes ont, plus, assisté à la projection d?un documentaire retraçant les douloureuses péripéties d?un ex-accro des drogues.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)