Algérie

TNA ET PALAIS DE LA CULTURE


Discrimination sur invitation Les responsables chargés de la culture sont-ils en train de faire dans la discrimination, pis dans la ségrégation. Y a-t-il deux collèges en Algérie : celui des riches et celui des pauvres ? Comment peut-on prétendre relancer le secteur de la culture alors que des familles entières se retrouvent privées de spectacles pour cause « d?invitation » et de « réservation » ? Ces familles, qui se sont déplacées, vendredi dernier, au Théâtre national algérien pour un concert de jazz et de musique classique à l?occasion de l?anniversaire de l?indépendance des USA, ont été surprises par la réponse des agents de sécurité postés à l?entrée : « Si vous n?avez pas d?invitation, vous pouvez rebrousser chemin. Vous n?avez pas le droit d?accéder au théâtre. L?accès est réservé aux citoyens détenteurs d?invitation. » Les paisibles citoyens, qui ont pris d?assaut notre standard s?insurgent contre l?attitude incompréhensive et intolérable de la direction du TNA qui n?a même pas pris le soin de signaler sur les placards publicitaires que l?entrée n?était pas libre, mais réservée aux gens d?en haut. Une discrimination qui ne dit pas son nom. Ce mépris au citoyen s?est répété, une seconde fois hier, à l?occasion d?un concert de musique classique animé par l?orchestre Nagham. « Monsieur, ne vous dérangez pas. Vous ne pouvez pas accéder à la salle sans invitation », avertit une voix masculine hier au téléphone.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)