Algérie

Tlemcen Collision de deux camions dans les Dahlias


Le problème de la circulation automobile doit être résolu au plus vite dans le quartier des Dahlias, qui connaît une activité commerciale intense du matin au soir. Ce dimanche à 10h30, la collision de deux camions, l'un appartenant à l'ANP et l'autre à la commune, a fait plus de peur que de mal, car le camion de ravitaillement de l'ANP s'est renversé devant les habitations limitrophes. Après l'ouverture d'un commissariat de police à Kiffane près de la daïra de Tlemcen, les responsables de la circulation doivent étudier comment régler le trafic «routier» dans le quartier des Dahlias où des accidents se produisent quotidiennement. D'après un responsable d'association de quartier, «le lotissement des Dahlias est devenu une véritable petite ville avec ses banques (CPA - BEA - El-Baraka) ses cafés, ses pizzerias, ses dépôts de limonade qui reçoivent chaque jour des camions et même des semi-remorques de grand tonnage, ses commerces, magasins et superettes, ses mosquées, à savoir une véritable petite ville où la circulation automobile est très importante de jour comme de nuit, ce qui est nuisible pour une cité résidentielle !». Ce dernier accident entre les deux camions doit faire réfléchir les autorités locales car, heureusement que les élèves de l'école primaire Tchouar étaient encore en classe. Le carrefour où s'est produit le télescopage violent était à deux pas de l'école. Par mesure de prévention, un contrôle sévère doit être fait pour interdire l'accès des poids lourds dans une cité résidentielle, car ces engins arrivent difficilement à manoeuvrer dans les ruelles des Dahlias, et pour éviter une catastrophe en cas d'accident... Parmi les badauds qui regardaient le camion renversé, un habitant des Dahlias en colère dira aux policiers venus faire l'enquête : «Appliquez la réglementation, les gens conduisent comme des fous et font de la vitesse dans une cité résidentielle. Les vieux et les enfants sont en perpétuel danger et même les trottoirs sont squattés par les commerces qui ont pignon sur rue, de même que les cafés, un policier ou deux doivent être affectés au boulevard central près du café Si Boumedieme pour éviter de pareils accidents». Les Dahlias ne sont plus un lotissement, c'est une cité importante, qu'attend l'APC pour mettre les noms des rues !.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)