Algérie

Tissemsilt : Une cité chargée d’histoire


Tissemsine « le soleil se couche ici », Vialar, Tissemsilt c’est toute une région qui continue d’envelopper un mystère. Ce bourg est juché au pied du mont de l’Ouarsenis, à une altitude de 889 m.

Sa première appellation fut Tissemsine et certains connaisseurs de l’écriture berbère ont affirmé qu’elle était dénommée « Ozina », dénomination attribuée à ce jour au douar Hasnia. Selon Abederrahmane El Djazairi, dans son livre « histoire de l’Algérie », cette région fut conquise par les romains en 297,d’une part, et de l’autre, Pierre Selama situe la date d’occupation, toujours par les romains, entre 276 et septembre 282, en se référant aux monuments graphiques découverts en 1953 à Ain Tokria. La localité servait de lieu de rencontre à la transhumance entre les nomades venant du sud du pays et les montagnards du djebel Ouarsnis (l’Ouarsenis). Avec l’arrivée de l’islam, l’usage de la langue du coran s’est étendu à cette contrée, les berbères et les arabes ont entrepris un rapprochement et une assimilation rapide en se constituant en tribus, d’où l’appellation sous l’ère Rostémide « Tissisine », nom attribué à une source qui existe encore de nos jours. Et de cette période jusqu’à la fin du pouvoir ottoman, ce lieu de rassemblement s’appelant « Souk tissemine » regroupait les montagnards du massif de l’Ouersenis. En échappant à un carnage les Beni Maida, ils se sont sédentarisés définitivement aux alentours de Tissemsilt, venant de la plaine du Zaccar, selon Arnaud, interprète de l’armée française (revue africaine n° 1862). Le 17eme siècle coïncide avec l’arrivée du saint Sidi Mhamed Bentamra (livre Nasb El Achraf). Sous l’ère coloniale, érigée en centre en 1890 (registre d’état civil), Tissemsilt prit l’appellation de « Vialar », dépendante de la commune mixte de Thniet El Had jusqu’à 1909. Plus tard, ce centre sera rattaché à la commune mixte de Sersou (registre d’état civile). Par décret du 09/08/1924, Vialar est devenue commune en plein exercice, arrondissement de Miliana, département d’Alger. La réalisation du 1er siège de la mairie a été faite en 1928 et réceptionnée en juillet 1931. Selon certains témoignages, le premier mouvement national a connu le jour à Vialar avant la 1ère guerre mondiale, prenant de l’ampleur après les évènements de Mai 1954 et notamment le mouvement scout (section Vialar). Suite à un nouveau découpage, vialar est rattachée à l’arrondissement de Theniet El Had, département d’Orléans ville, pour recouvrir après l’indépendance son appellation d’origine Tissemsilt. Apres le découpage du 04/02 /1984, tissemsilt devient chef-lieu de wilaya regroupant 22 communes et 8 daïras, après avoir été administrativement et géographiquement longtemps sous la coupe de la wilaya voisine Tiaret.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
HAMADI HAMADI !!!!
- vialar, Algérie

24/07/2011 - 17273

Commentaires

MERCI NOTRE CHER EX PRESIDENT D'APC Mr KADI SADEK POUR LA CORRECTION AU SIGNATAIRE DE L'ARTICLE " TISSEMSILT UNE CITE CHARGEE D'HISTOIRE" . LE CORRESPONDANT DU QUOTIDIEN " EL WATAN " EST UNIQUEMENT COPIEURS.
BENTAMRA ADEL - ETUDIANT - TISSEMSILT
15/05/2009 - 3343

Commentaires

cet article a été sur le journal elouarsenis édité par la wilaya de tissemsilt en 1994-1995 et signé par la délégation exécitive de la commune de tissemsilt
kadi sadek - ex président de l'apc de tissemsilt - tissemsilt
07/08/2008 - 1736

Commentaires

variment que notre wiliya et excatement THENIET EL HAD est paline a des histoires qui racontent la vie d'Algérie.
khalil bensotra - étudiant
31/05/2007 - 105

Commentaires