Algérie

Tindouf : Des « bulls » pour ouvrir le nouveau marché

Le marché de fruits et légumes de Tindouf, ou plutôt les baraquements servant de lieu à ce commerce, a connu, ce lundi, une activité inaccoutumée. Tous les commerçants s'activaient à liquider ce qui leur restait de marchandises pour plier bagages. « On nous a dit que ce jeudi les bulldozers entreront en action pour démolir les baraques », expliquent les marchands. Il a fallu donc lancer une sorte d'ultimatum à ces derniers pour qu'ils se décident enfin à emménager dans le nouveau marché en dur réalisé juste à proximité. Ce nouveau marché, dont la mise en service a longtemps traîné pour cause de travaux inachevés (aménagement, réseau d'évacuation, alimentation en énergie électrique), a été pris en charge d'une manière effective avant l'été et devait ouvrir ses portes au premier jour du mois de Ramadhan.Cependant, le prix de location du local fixé à 8000 DA/mois n'a pas été du goût des commerçants recensés qui ont préféré garder leurs baraques. « C'est un peu exagéré et l'APC nous a promis de revoir le prix », dira un commerçant dont les étals étaient presque vides et que la menace du bulldozer a fini par convaincre. On apprendra que les 42 locaux du nouveau marché suffisent pour les propriétaires de baraques disposant d'un registre de commerce auxquels a été donnée la priorité.Pour les autres, ceux qui commerçaient à même le sol, une promesse a été faite : « On nous a dit qu'on allait nous trouver une solution », dira l'un d'eux.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)