Algérie

«Tarmoun Aras» site archéologique romain à M'sila Bientôt sur la liste du patrimoine culturel national


«Tarmoun Aras» site archéologique romain à M'sila Bientôt sur la liste du patrimoine culturel national
Publié le 11.02.2024 dans le Quotidien l’Expression

Il a été entamé des procédures de création de deux écoles régionales des beaux-arts à Bouira et Tiaret, d'une annexe à Djelfa, de deux instituts régionaux de musique à Souk-Ahras et Chlef, outre la création de deux instituts régionaux de formation musicale à Djelfa et Tiaret.

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a affirmé, jeudi dernier, à Alger, avoir donné des directives pour accélérer le classement du site archéologique romain «Aras Tarmount» dans la wilaya de M'sila sur la liste du patrimoine culturel national au cours du premier semestre de cette année. Soraya Mouloudji qui répondait à une question du député Sofiane Faid du Rassemblement national démocratique (RND) lors d'une plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, a précisé que ce site «ayant bénéficié du plan de sauvegarde et de réhabilitation des sites archéologiques dans le cadre du programme des Hauts Plateaux, doit être classé à l'échelle nationale en vue d'approuver ledit plan conformément à la législation». La ministre a indiqué que son secteur avait donné «des directives à ses services pour accélérer le classement de ce patrimoine culturel en vue de parachever les procédures adéquates pour sa programmation lors des prochains travaux de la commission nationale de classement des biens culturels prévus au cours du premier semestre de cette année». Par ailleurs, la ministre a souligné que les travaux de sauvegarde et de sécurisation des sites archéologiques de la Kalaâ des Beni Hammad à M'sila, classée patrimoine mondial par l'Unesco en 1980, «ont débuté en avril 2023 avec un taux d'avancement de 60%», conformément aux orientations du plan de sauvegarde et de mise en valeur de ce site.
La ministre a fait état, dans ce cadre, du lancement des travaux d'extension du musée d'El Hodna avec une enveloppe de 20 millions DA, rappelant le projet de réalisation du palais de la culture de Msila qui a bénéficié dans le cadre de la loi de finances 2024 d'une opération de réévaluation (étude, suivi et réalisation), d'un montant de 300 millions DA pour l'achèvement des travaux qui sont à un stade avancé. Répondant à une question du député Omar Messaoudi (RND) concernant l'annexe des beaux-arts de Biskra en vue de l'ériger en école régionale, la ministre a dit que «l'opération de conversion a été lancée». A ce propos, Soraya Mouloudji a fait savoir que «ses services ont entamé les procédures de création de deux écoles régionales des beaux-arts à Bouira et Tiaret, d'une annexe à Djelfa, de deux instituts régionaux de musique à Souk-Ahras et Chlef, outre la création de deux instituts régionaux de formation musicale à Djelfa et Tiaret».
La création de ses structures s'inscrit dans le cadre de la stratégie mise en place pour «la promotion des annexes en écoles régionales et instituts en vue de parachever progressivement la conception du système de formation artistique conformément au nouveau découpage administratif», a-t-elle soutenu. Dans le cadre de la relance du système de formation artistique, la ministre a rappelé qu'il a été procédé récemment «à l'envoi de deux projets d'arrêtés interministériels en coordination avec le ministère de l'Education nationale». Il s'agit d'un projet d'arrêté interministériel fixant les conditions d'accès aux instituts régionaux de formation musicale, la durée et le système d'études, le contenu des programmes et les modalités de délivrance du diplôme, ainsi qu'un projet d'arrêté interministériel fixant les conditions d'accès aux écoles régionales des beaux-arts, le système d'études, et le contenu des programmes.» Répondant à une question du député Abdessalem Bachagha du Mouvement de la Société pour la Paix (MSP) sur la situation du patrimoine culturel à Skikda,Soraya Mouloudji a indiqué qu'une «série de mesures relatives à la protection juridique du patrimoine culturel» ont été prises dans cette wilaya, faisant état de «92 biens culturels nationaux classés, de 27 biens culturels inscrits sur la liste de l'inventaire supplémentaire de la wilaya, et de 12 biens culturels en cours d'approbation par les autorités locales de la wilaya».
La wilaya de Skikda «a bénéficié d'un programme spécial» dans le domaine de la préservation et de la restauration des biens culturels, concernant des sites, à l'instar du «Palais Meriem Azza», la «Gare ferroviaire», le «Château d'eau romain de Stora», le «Port phénicien de Collo», ainsi que le «Théâtre romain».
La ministre, qui a annoncé une prochaine visite dans la wilaya de Skikda, a également évoqué les projets inscrits pour le secteur dans le cadre de la loi de finances 2024, à savoir: la réévaluation de six opérations inscrites dans le programme d'investissement de la wilaya, notamment l'aménagement et l'équipement du théâtre régional de Skikda et la rénovation et la fourniture d'équipements pour la salle de cinéma «El Alia».

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)