Algérie

Superdivision


CS Constantine 1 - USM El Harrach 0 Sans la manière Les Harrachis ont mis tellement de temps à venir au stade Benabdelmalek, qu?on se demandait par moments, si ces derniers étaient vraiment à Constantine. En effet, ce n?est qu?à un quart d?heure du coup d?envoi qu?ils se sont présentés au stade, mettant beaucoup de temps à se changer dans les vestiaires. Une bagarre générale se déclenchera dès que les Algérois ont foulé la pelouse du stade, et le coup d?envoi sera encore retardé, pour ne commencer qu?après 20 minutes du temps officiel. Dès l?entame du match, les Constantinois, gonflés à bloc, assiégèrent le camp des visiteurs. D?ailleurs, à la 4?, Ouachem tente une incursion, lorsque son ballon est dévié par le gardien Ghoul trouvant la tête de Zerroukat qui remet directement dans la surface de vérité, Benhacene, d?un tir foudroyant, ne laisse aucune chance au portier harrachi. Le reste de la mi-temps est vraiment à oublier. Les Harrachis aborderont la seconde période avec plus de calme, s?imposant dans la bataille du milieu. Deux actions très dangereuses, menées surtout par Bentaleb, sont à mettre au crédit des visiteurs, notamment le tir puissant de ce dernier renvoyé par le poteau gauche de Babouche. L?USMH dominera légèrement lors de la seconde période, mais sans pouvoir tromper la vigilance du keeper constantinois. Les protégés de Boufenera s?effondreront après l?heure de jeu et tomberont quelque peu dans le jeu anarchique. Les joueurs? mauvais exemple ! La rencontre ayant mis aux prises le CSC à l?USMH jeudi à Constantine a été on s?y attendait un petit peu émaillée d?incidents graves. En effet, le match disputé lors de la phase aller s?étant terminé par une bataille rangée entre joueurs et dirigeants, certains pseudo-supporters ont tout fait pour entretenir un climat tendu et électrique tout au long de la semaine. A quelques heures de la partie, la soif de vengeance de certains Sanafirs était à son paroxysme. Certains inconditionnels du vieux club constantinois se sont armés de grosses pierres et guettaient l?arrivée du bus devant transporter l?équipe algéroise. Tout le monde essayait de s?informer sur l?itinéraire dudit bus. Les visiteurs sont arrivés au stade sans incident majeur à signaler. Tout se passait bien, jusqu?à ce qu?un des joueurs (CSC ou USMH) lâchera une insulte en direction des joueurs de l?autre équipe. Il n?en faudra pas plus pour qu?une bagarre générale éclate sur la pelouse. Fait grave, un remplaçant harrachi a été appréhendé par le service d?ordre au moment où il s?apprêtait à utiliser une bombe lacrymogène ainsi qu?un couteau qu?il avait en sa possession. Il a été appréhendé et conduit au commissariat central de Constantine. L?avant-match a été lamentable. Aux instances du football de prendre (toutes) leurs responsabilités.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)