Algérie

Stade Tchaker, bel exemple d'une pelouse impeccable Sports : les autres articles

Stade Tchaker, bel exemple d'une pelouse impeccable Sports : les autres articles
Ayant abrité, ces dernières années, non seulement les matchs de l'USM Blida, mais aussi les rencontres de l'équipe nationale lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010, ainsi que trois finales de coupes d'Algérie, 2008 et 2009, la pelouse du stade Mustapha Tchaker a énormément souffert et est devenue presque impraticable.
Sa rénovation était devenue obligatoire et la pose d'une nouvelle pelouse s'imposait. A cet effet, l'OPOW du stade Tchaker via la DJS de Blida a en novembre 2010 confié cette opération à l'Entreprise des espaces verts de Sidi Moussa (EVSM) spécialisée dans ce genre d'exercice. Au bout de 9 mois, une pelouse flambant neuve a été posée avec toutes les commodités, à savoir drainage, système d'arrosage automatique, etc.
Entretien
Mais pour ne pas tomber dans les erreurs du passé où la pelouse était uniquement verte au printemps et engorgée d'eau après chaque orage, c'est la Fédération algérienne de football qui a pris en charge le volet ô combien important qui est celui de l'entretien. Pour cela, elle a sollicité le concours d'une firme britannique spécialisée uniquement dans l'entretien des pelouses afin de préparer le terrain pour les rencontres officielles des Verts. Cette dernière, forte de son expérience sur de nombreux stades en Angleterre, Espagne et Portugal, a dépêché sur les lieux des techniciens qualifiés qui ont veillé durant trois mois (depuis le mois de mars), à la bonne tenue, non seulement de la pelouse du stade principal, mais aussi celles des terrains de réplique (annexe).
Les résultats furent probants et la pelouse du stade principal est restée intacte et verdoyante au point de pousser même l'admiration du coach national qui a tenu à remercier les responsables du stade. «La pelouse principale du stade Tchaker est restée intacte grâce à l'application stricte du programme d'entretien établi par la société qui a été méticuleuse dans son travail, au point de limiter les séances d'entraînement», dira Djamel Benhadja, directeur du stade. «Je crois la prise en charge de l'entretien de la pelouse par la FAF ainsi que la collaboration avec des gens de métier a été bénéfique pour tous», ajouta-t-il.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)