Algérie

Soufisme, Edition d'une encyclopédie

Le soufisme est «un patrimoine qu’il faut réactiver, conserver et enseigner».

La médiathèque Bachir-Mentouri (place Audin) a accueilli, dans le cadre du cycle littéraire bimensuel «Les mercredis du verbe», Abderrahmane Hananou, éditeur, pour présenter les travaux du Pr Mohamed Benbrika, consacrés au soufisme et qui font l’objet d’une encyclopédie ayant pour titre Encyclopédie des études sur le soufisme, parue aux éditions El-Matoun.
«L’édition de cette encyclopédie n’est pas un choix, mais relève plutôt d'une conviction à la fois intellectuelle et personnelle», a déclaré l’éditeur, ajoutant que «le travail de M. Benbrika nous a convaincus et fortement confortés» puisque «l’édition de cette encyclopédie constitue un projet et représente un investissement».
«Cette encyclopédie de plus de dix mille pages peut constituer une véritable référence en matière de recherche pour les universitaires», a-t-il indiqué. Et de souligner : «C’est une première expérience dans le monde de l’édition. Jamais aucun travail et effort de cette envergure n’a été entrepris auparavant par les chercheurs. Certes, il y a eu en Egypte une expérience de ce genre menée par Abdel Mounïm Hafni, mais pas de la même carrure et teneur que celle du Pr Benbrika.» Par ailleurs, l’éditeur a mis l’accent sur l’importance de cet ouvrage et l’écho qu’il pourrait avoir à l’intérieur du pays comme à l’étranger, d’où son ambition de traduire cette encyclopédie en quatre langues : français, anglais, allemand et persan. Ensuite, M. Hananou a évoqué succinctement les grandes lignes de cette encyclopédie qui fait la lumière sur le soufisme dans sa diversité philosophique ainsi que dans sa richesse culturelle et patrimoniale. «Pour ce faire, a expliqué l’éditeur, le professeur Benbrika a dû se référer à plus de deux cents ouvrages spécialisés dans le domaine du soufisme», une bibliographie qu’il juge considérable et qui révèle un souci du détail et de l’exactitude.
Cette encyclopédie, qui sera disponible sur le marché à partir du mois de novembre, coïncidant avec le Salon international d’Alger, traite du soufisme dans sa diversité géographique, c’est-à-dire dans le monde arabe et musulman de manière générale et à travers ses courants qui relèvent du domaine de la spiritualité, par exemple Etidjania, Erahmania ou encore El-Kharidjia. Transcendant toute réflexion généraliste, le professeur Benbrika fait une approche méthodologique et pragmatique du soufisme dans ses diverses dimensions relevant du scientifique, de l’historique, de la sociologie, de la philosophie, du culturel, du patrimonial et même du politique. Une approche explicite et clairvoyante aidant le lecteur à mieux saisir la pensée du soufisme et l’assimiler sans la moindre équivoque. «C’est un patrimoine qu’il faut réactiver, conserver et enseigner», a conclu M. Hananou.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
le souffisme est crée par les pays colonisateurs pour que le colonialisme reste dans les pays musulmans et c'est chouyoukh ont crée des monsonges contre le vrai islam
ali - cadre de l at
14/10/2007 - 463

Commentaires