Algérie

SNFP

Mazar défend les joueurs Le président du Syndicat national des footballeurs professionnels en Algérie, Mourad Mazar, a dressé le bilan des activités de son organisation depuis sa création il y a plus d?un mois, et évoqué le problème des transferts et des contrats des joueurs, au cours d?une conférence de presse tenue au siège de l?UGTA, à laquelle ont pris part également Abdelkader Drif et Zoubir Bachi. D?emblée, Mazar annoncera la mise en place des structures et le mode de fonctionnement de son syndicat, ainsi que son programme à court terme, notamment l?organisation de la cérémonie des oscars, prévue au mois de septembre. Mazar s?est ensuite longuement attardé sur le problème épineux qui ronge notre football pendant cette période des transferts, à savoir tous les conflits et les litiges existants entre les joueurs et leur club employeur. « Ce sont des problèmes graves », affirme-t-il, sur lesquels son organisation usera de toutes les lois régissant notre football pour défendre l?intérêt des joueurs. Depuis la création du syndicat, il y a eu 86 adhérents dont 23 ayant un litige avec leur club. Il citera, entre autres, le défenseur central de l?USM Annaba, Youcef Latrèche, les deux anciens joueurs du CRB, Mohamed Talis et Fayçal Badji, ainsi que le joueur du MC El Eulma et d?autres joueurs du MOC et de la JSMB. Ces joueurs réclament à leurs clubs respectifs leur dû qu?ils n?ont pas perçu à ce jour, et Mazar dit qu?il n?est pas là pour entrer en conflit avec les présidents de clubs mais qu?il est prêt à user de toutes les voies légales tel que régies par les lois de notre pays pour défendre l?intérêt du joueur et le rétablir dans ses droits. M. Drif abonde dans le même sens et affirme qu?ils sont là dans l?intérêt du joueur, sans entrer en conflit avec les clubs. Il dira en substance : « Nous sommes là pour régler les problèmes des joueurs de la même manière que cela se passe partout dans le monde. » Mazar dénonce « l?irrégularité de certains contrats de joueurs avec leurs clubs respectifs ». Il dénonce également « les menaces proférées à l?encontre du joueur Fahem Ouslati, par un groupe non identifié, après avoir signé un contrat au profit de la JSK ». Selon Mazar, le père de Ouslati est venu le voir pour dénoncer les menaces proférées à l?encontre de son fils et surtout le fait qu?on lui ait fait signer un contrat le 4 juillet dernier alors qu?il se trouvait encore à Almeria avec l?EN espoirs (Il a regagné le pays le jour même à minuit). Enfin, Mazar a profité de l?occasion pour soutenir la candidature de M. Raouraoua à la présidence de la FAF pour un deuxième mandat. Selon le conférencier, « Raouraoua n?est pas à l?origine des échecs de l?équipe nationale car celle-ci est l?émanation de tous les clubs. Le mal de notre football réside justement dans les clubs mêmes et l?absence de formation ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)