Algérie

Sétif aura sa “Health Silicon Valley” , Avec un centre anti-cancéreux et un hôpital de gériatrie


La capitale des Hauts-Plateaux, qui enregistre chaque année 1 200 cas de cancer, est à la recherche d’une vocation nationale en matière de santé et de recherche appliquée.

Le wali de Sétif vient de donner le coup d’envoi officiel de deux ambitieux projets pour la réalisation d’un centre anti-cancéreux et d’un centre de gériatrie.  D’une capacité de 120 lits, le centre anti-cancéreux s’étend sur 8 hectares pour un coût de 120 milliards de centimes et sera réalisé par une entreprise chinoise dans un délai de 12 mois. La wilaya de Sétif, d’après une étude réalisée par le professeur Chérif Hamoi du CHU, enregistre 1 200 nouveaux cas de cancer chaque année, soit une incidence annuelle de 88 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Cet établissement disposera de tous les services répartis en 10 blocs (médecine nucléaire, unités de curiethérapie, de radio analyses, radiothérapie, labos, imagerie médicale, pharmacies, blocs opératoires). L’ouvrage sera également doté de 8 logements pour le personnel médical et de toutes les structures d’accueil, d’accompagnement et d’hospitalisation nécessaires.  Le centre de gériatrie aura pour mission la prise en charge de pathologies aiguës survenant chez les sujets âgés. Répondant à un besoin spécifique et nécessitant un plateau technique adéquat au niveau de l’hôpital, cette structure disposera également de toutes les commodités. Sa capacité est de 100 lits et son coût s’élève à 100 milliards de centimes.  Ce qui est important à relever est le choix du site, El Bez, où seront implantés ces deux projets d’envergure. Ce dernier abrite un pôle universitaire de 10 000 places pédagogiques avec toutes ses structures d’accompagnement (restaurants, cités universitaires, salles de sport, aires de jeux…). 
À cela, s’ajoutent la nouvelle faculté de médecine, l’institut d’ophtalmologie et le village olympique avec un centre d’hébergement, un autre de médecine sportive, des terrains d’entraînement...
Toutes ces infrastructures multidisciplinaires auront pour dénominateur commun, la science, le savoir et la recherche.  Le tout s’étendant sur plusieurs dizaines d’hectares surplombant la sortie ouest de la ville et dont l’accès rapide sera facilité par sa mitoyenneté avec la RN5. Le chef de l’exécutif, dans le même sillage, a réservé 10 hectares de terrain sur le même site qui sera destiné, nous a-t-il déclaré, à “celui qui désire investir dans le volet médical, comme les cliniques ou tout autre établissement médical. Toutes les mesures de facilitation seront accordées”.  Les Sétifiens, séduits par ce projet unique dans le pays, parlent déjà d’une “Silicon- Valley à Sétif” dans le secteur médical.  Il est vrai qu’une population de 5 millions, qui représente le bassin sétifien, sera la principale bénéficiaire de cet atout.
Cela lui épargnera les longs déplacements onéreux vers Alger, Constantine, voire ailleurs. 


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)