Algérie

Sahara occidental

Abdelaziz exhorte Zapatero à rejeter le projet d?autonomie marocain « L?attitude impassible de l?Espagne renferme les germes de déstabilisation et de l?escalade grave », a averti, hier, le président de la République sahraouie, Mohamed Abdelaziz, à l?occasion du sommet espano-marocain prévu aujourd?hui au Maroc. Le SG du Front Polisario a appelé Madrid, dans une déclaration, reprise par SPS, à assumer « le rôle constructif » qui lui échoit en faveur de la paix et à respecter les droits humains au Sahara occidental. Il a exhorté le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, à « user de sa confiance et de son influence auprès des gouvernants marocains pour les amener à la raison et à la sagesse » pour abandonner « les approches unilatérales en contradiction avec la légalité internationale, préjudiciables pour la paix et la stabilité dans notre région ». Mohamed Abdelaziz a exprimé le souhait de voir le gouvernement Zapatero « plaider pour une solution juste et pacifique du conflit, en plus du respect des droits humains dans les zones occupées » au lieu de « renforcer une armée au pied de guerre ». Ainsi, lui demande-t-il, en insistant de s?opposer au projet d?autonomie marocain au Sahara occidental. « Aujourd?hui, trente-deux ans après, il n?y a plus d?autres excuses pour ne pas s?opposer de manière ferme à ce qui se profile comme une autre man?uvre pour déposséder le peuple sahraoui de ses droits légitimes », a-t-il déclaré. Rabat prévoit de présenter, en avril, au Conseil de sécurité de l?ONU, son projet d?autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine au Sahara occidental. Ce plan a déjà été présenté en février à Paris, au président français Jacques Chirac, qui l?a qualifié de « constructif ». M. Abdelaziz a averti qu?« il s?agit là d?une action grave et irresponsable » de la part de l?Espagne pouvant donner lieu à « des tensions et des guerres », une action visant, selon lui, à « spolier le peuple sahraoui de son droit légitime à l?autodétermination pour lequel il a consenti tant de sacrifices ». Le président de la RASD rappelle que « la solution juste et durable du conflit du Sahara occidental réside dans l?accomplissement des accords assumés par les deux parties, le Maroc et le Front Polisario, devant le Conseil de sécurité des Nations unies et non par les tentatives de forcer des formules trompeuses et contraires au droit international ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)