Algérie

Rush sur les bureaux de poste


Les bureaux des agences postales de la ville des ponts enregistrent ces derniers jours, avec le début du compte à rebours pour le mois de Ramadhan, un grand rush des citoyens venus retirer leur argent. Ce qui a provoqué une grande pagaille au niveau de ces agences, où les clients d'Algérie Poste sont contraints d'attendre dans des files interminables l'arrivée de leur tour pour accéder aux guichets. Mécontents, ces derniers avouent que ce problème a fait propager la crainte parmi les usagers d'un manque de liquidités chez Algérie Poste, un mal qu'ils ont vécu aussi l'année dernière à la même époque.
D'autres usagers ajoutent que les difficultés ne s'arrêtent pas à ce problème des bousculades devant les guichets de retrait débordés, mais il y en a d'autre qui sont venus se greffer pour compliquer davantage une situation pénible à supporter pendant de longs moments de la journée. Ces problèmes concernent en premier lieu le nombre réduit des guichets de retrait en activité dans plusieurs bureaux, ainsi que le petit nombre d'agences chargées d'assurer ce service. Ce qui a fait, ont-ils déploré, que la plupart des bureaux n'ont rien pu faire pour répondre à la demande chaque jour croissante. Autre anomalie signalée par les usagers : la grande surprise de voir l'administration de la poste réduire les montants des sommes retirées des guichets de retrait automatique à seulement 5.000 dinars, au lieu de 20.000 dinars autorisés auparavant. De ce fait, la colère va donc se focaliser sur les guichets vite dépassés par les événements, où les agents payeurs travaillent dans un mécontentement général du public, lequel mécontentement se traduit souvent par des dépassements verbaux, voire par des heurts avec les agents et entre les gens qui font la chaîne eux-mêmes.
Un responsable d'Algérie Poste M. Ali Ramoul, s'exprimant, hier, à la radio régionale, a expliqué cette situation par les « difficultés rencontrées actuellement avec les détenteurs de CCP dont les employeurs, entreprises ou établissements, ont versé en même temps les salaires ». Pour ce qui concerne le nombre réduit des agents affectés aux guichets de paiement, il a expliqué cela par la sortie en congé de plusieurs d'entre eux, puis il a promis d'y remédier rapidement en déléguant d'autres agents pour combler le déficit dans les guichets, ou à la limite en recrutant des agents saisonniers, et ce après l'aval de la direction centrale d'Algérie Poste. D'autre part, ce responsable a nié catégoriquement l'existence d'une pénurie en liquidités. De même qu'il a promis aussi une amélioration du service dans les prochains jours. En ce qui concerne le plafonnement des sommes retirées, M. Ramoul l'a imputé à la direction centrale de l'administration des CCP.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)