Algérie

Riad Boudebouze, un petit lutin d'une technicité hors-pair

Riad Boudebouze, un petit lutin d'une technicité hors-pair
Né le 19 février 1990 à Colmar (France) , Riad Boudebouze n'a pas attendu trop longtemps pour faire son choix, celui du c?ur pour porter les couleurs de l'équipe nationale algérienne alors qu'il n'avait à peine les dix neuf printemps, c'est un footballeur international qui évolue au poste de milieu offensif à Montpellier Herault sport club.Voilà un joueur de football qui sans attendre a pris la décision d'opter pour la sélection de ses parents à un âge très jeune. De parents algériens, originaires de Souk Ahras et de Khenchela, Riad Boudebouze a commencé à taper sur un ballon dés l'âge de dix ans au sein de l'ASPTT Colmar puis au SP Colmar avant de rejoindre le centre de formation du FC Sochaux à l'âge de douze ans. Riad Boudebouze est un distributeur de jeu hors-pair, toujours en mouvement qui excelle dans l'art du contre-pied, du dribble et dans celui d'envoyer le cuir au fond des filets grâce à un tir aussi soudain que précis. Son gabarit n'est pas impressionnant dans un terrain de football, c'est un petit lutin d'une grande valeur technique et malgré cet handicap, il compense ce manque par un tempérament de gagneur, solide, rapide, accrocheur et volontaire. Riad Boudebouze, malgré sa petite taille, possède un gabarit costaud, il aime avoir du champ libre devant lui pour s'exprimer et mieux exploiter ses qualités de dribbleurs tout en admirant ses centres en retrait relevant d'une précision diabolique, ce joueur bon chic a débuté le football avec Colmar, tout jeune, il a le sens du dribble et celui de la dernière passe et comme tous les techniciens, Riad est animé d'un esprit constructeur et collectif et pour cela il n'a jamais cessé de prendre des galons au sein des clubs où il avait joué. Il avait été repéré par Eugéne Battman qui lui fait signer son premier contrat professionnel de quatre années à l'été 2008 et fait ses débuts en ligue Une le 4 octobre 2008 au stade du Ray lors du match nul Nice-Sochaux (score 1 partout). Il se révèle lors de la saison 2010-2011 où il réalise un score de 8 buts et 7 passes décisives tout en calmant les ardeurs de ses adversaires en gardant le ballon. Riad Boudebouze a un sens remarquable du placement et surtout une grande lucidité au niveau de l'attaque qui lui permet de donner une certaine assurance à ses coéquipiers. Les Algériens ont apprécié son audace et son habileté à construire à partir de l'entre-jeu, il n'a qu'un seul défaut c'est celui de n'être pas agressif, d'ailleurs il n'est pas le seul, Djamel Abdoun, Mourad Meghni le sont également, et c'est justement la raison qu'ils ne sont pas souvent sollicités. Le staff technique du Club Algérie lui fait appel pour renforcer la sélection des Vert et Blanc, et c'est le coach Rabah Saâdane qui le contacte pour faire partie des guerriers du désert. En 2008-2009, Riad Boudebouze est sélectionné pour la première fois pour jouer avec l'équipe de France des moins de 19 ans à l'occasion du premier tour qualificatif de l'Euro-2009 des moins de dix neuf ans, mais durant l'année 2010, il déclare à qui veut bien l'entendre qu'il désire jouer pour la sélection de l'équipe nationale d'Algérie. En date du 4 mai 2010, Rabah Saâdane, le coach algérien l'annonce dans la liste des 25 joueurs qui iront en stage à Crans Montana en Suisse pour la période du 13 au 27 mai 2010 pour préparer la Coupe du monde de 2010 en Afrique du Sud. Il effectue son entrée officielle avec les Vert et Blanc à l'occasion du match Irlande-Algérie en date du 28 mai 2010, rencontre qui s'est soldée par une défaite de l'Algérie sur le score de 3 à 0. Riad Boudebouze est un véritable professionnel, il est titulaire à part entière dans son club du FC Sochaux, au poste de meneur de jeu dans une équipe où les places coûtent chéres. Incontestablement, Riad est l'artiste de la formation corse, créateur de jeu intarissable malgré son jeune âge des vingt printemps. Il est convoqué par Rabah Saâdane pour porter le maillot national et devient une coqueluche du public algérien. C'est un joueur doué d'une précision diabolique qui pouvait réaliser des prouesses avec le ballon et les défenseurs qui avaient à se méfier de lui durant les quatre vingt dix minutes de jeu, car meme en baisse de forme, il est capable de les surprendre. Les défenseurs l'avaient toujours à l'?il pendant toute la durée du match, même lorsqu'il n'avait pas le ballon. En vérité, c'est parfois lorsqu'il n'a pas le ballon qu'il arrive à tromper tout le monde, y compris l'arbitre. Avec Riad Boudebouze, le football pouvait jouer sans ballon, il suffit d'être rusé, et il l'était car Riad est capable de développer un grand volume de jeu qui s'appuie sur un sens remarquable de l'anticipation et de l'interception. De toutes les façons, c'est le genre de joueur qui fait un travail de fourmi au sein d'une équipe sans se faire remarquer, la finesse de sa touche de balle, la rapidité de son tir, sa clairvoyance , sa vision du jeu font ravages. Cependant une chose très importante que nous n'omettrons pas de dire est le fait que Riad Boudebouze est un footballeur très mûr car malgré les coups bas qu'il a reçus, il s'est toujours bien comporté envers son pays l'Algérie : droit de réserve oblige. Riad Boudebouze est un modèle de sérieux qui fait partie de l'histoire du football algérien.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)