Algérie

Réunion des MAE des pays du champ le 6 août à Niamey Situation au Mali

Le comité politique des pays du champ, regroupant les ministres des Affaires étrangères de ces pays (Algérie, Niger, Mali et Mauritanie), se réunira à Niamey (Niger) le 6 août prochain, a indiqué hier à Addis-Abeba le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel.
Cette réunion intervient suite à celle du comité des pays du champ qui s'était tenue, en avril 2012, à Nouakchott, celle de l'Unité fusion liaison (UFL) en juin dernier à Alger et celle du Comité des états-majors opérationnel conjoint (Cemoc) le 11 juillet à Nouakchott, a précisé M. Messahel, dans une déclaration à la presse en marge de la 19e session ordinaire du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA auquel participe le Premier ministre Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika.
Les pays du champ sont organisés à trois niveaux, à savoir le niveau politique qui regroupe les ministres des Affaires étrangères, du renseignement (UFL) et militaire (Cemoc). La réunion du 6 août prochain entre dans le cadre des efforts déployés par les pays du champ afin de trouver une solution à la situation prévalant au nord au Mali, la solution politique étant privilégiée.
Le dialogue inter-malien, c'est-à-dire entre le gouvernement central et la rébellion au Nord, est prôné par les pays du champ, tout en faisant la distinction entre les revendications légitimes des populations du Nord, dans le cadre de la recherche d'une solution à l'intérieur d'un Mali uni, et la lutte contre le terrorisme et ses connexions.
Les démarches de règlement de la crise malienne se sont intensifiées depuis quelques jours impliquant plusieurs organisations internationales et pays de la région. La disposition du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA)
de s'engager dans un processus politique visant à préserver l'unité territoriale du Mali constitue un pas plus que positif en attendant l'implication des autres mouvements politiques notamment Ancar Dine. Il reste également la résolution de la question des groupes armés implantés dans le Nord du Mali (Mujao et Aqmi). Autant de préoccupations qui devraient être abordées lors de cette réunion.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)