Algérie

REPÈRES

L?enjeu démocrate La page de l?élection présidentielle étant maintenant tournée, les formations du pôle démocrate s?attachent à un redéploiement autour d?objectifs de proximité et de stratégies foncières à moyen ou long terme. C?est le cas du RCD qui vient de clore à Aokas, du 4 au 9 juillet, son université d?été ou du FFS, dont le 4e congrès a été annoncé pour l?année prochaine au terme d?une session extraordinaire du conseil national du parti tenue le week-end dernier à Alger. L?une dans l?autre, ces manifestations, si elles sont significatives aujourd?hui, c?est d?abord sans doute de la volonté de deux partis aussi emblématiques du pôle démocrate que le sont le RCD et le FFS d?être présents sur le terrain politique et de préparer des échéances majeures qui se rapprochent désormais, à l?instar des prochaines élections. Des échéances qui restent incontournables pour tout parti qui ambitionne d?infléchir la vie institutionnelle et a fortiori pour des formations qui ont ?uvré de longue date pour défendre les valeurs d?ouverture et de progrès. A cet égard, il est notable que la présidentielle du 8 avril dernier et les résultats qu?elle a induits engagent les partis du pôle démocrate à ne plus regarder dans le rétroviseur, mais à se tourner vers les actions mobilisatrices pour l?avenir. Nombre d?observateurs relèvent en cela que l?initiative du RCD d?organiser une université d?été, à laquelle ont été associées des centaines de militants, s?inscrit déjà dans cette entreprise de balisage des enjeux de demain. S?articulant sur une visée éminemment pédagogique, la rencontre d?Aokas se signale comme une démarche exigeante par la finalité qu?elle s?assignait de privilégier la formation des militants du parti. Dans le même ordre d?évaluation des enjeux du proche avenir, l?annonce de la tenue, en 2005, du 4e congrès du FFS montre la prégnance du pôle démocrate sur la scène politique nationale en dépit d?un environnement difficile, pour ne pas dire hostile à son implantation. Ces prises de date, avec ce qu?elles impliquent chez des formations comme le RCD et le FFS en tout état de cause de souci de rebondir et de ne pas se laisser aspirer par le renoncement soulignent aussi que la séquence de l?élection présidentielle a été transcendée et que les uns et les autres sur le métier remettent l?ouvrage. Cette résurgence intervient pourtant dans un contexte où les défis du pôle démocrate restent tout à la fois pendants et entiers. Le premier d?entre eux reste encore la difficulté qui se pose à l?ensemble des forces du pôle démocrate de trouver un consensus et de fédérer leur action dans le respect des sensibilités de chacun. Ce sont tous les enseignements produits par cette dispersion et la constance dans la figure du cavalier seul, qui peut nourrir la réflexion de la famille démocrate à l?égard des enjeux politiques qui se présentent. Sur un tel terrain, la nature a horreur du vide et le pôle démocrate plus que tout autre mouvance ne l?ignore pas. D?autant moins que pour l?ensemble des formations qui le constituent, il y a plus de raisons objectives de se réunir que de se séparer.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)