Algérie

Régionale 2 : HC Ain Bessam 0 - ES Azeffoun 0 : Le leader tient bon

OC Azazga 4- SS Sidi Aich 1
Que de retournements de situations !
Restant sur une mémorable qualification en coupe d'Algérie, les protégés du duo Kaced - Chikhi se devaient, en rendant visite à l'une des plus coriaces formations du groupe, le HC Ain Bessam, de positiver au maximum cette sortie pour sauvegarder leur statut et garder par la même leur confortable avance au classement. Un score nul et vierge a finalement sanctionné les débats au terme d'une partie palpitante et indécise. Ce sont les camarades de Bentahar qui ont été les premiers à se montrer dangereux avec deux belles actions (6' et 12'), mais sans parvenir à percer la muraille des Ivahriyen bien articulée autour de Haraoui. Passé cet orage, les littoraux bien disposés sur l'aire de jeu vont sortir de leur coquille en allant titiller l'arrière-garde locale, notamment par le virevoltant Sid qui a pesé lourd sur la défense centrale locale qui avait du mal à contenir les assauts répétés du leader qui n'a à aucun moment fermé le jeu. Les débats vont s'équilibrer avec des tentatives de part et d'autre sans qu'aucune des deux formations n'arrive à trouver le chemin des filets. De retour des vestiaires, les coéquipiers de Halata, sentant qu'il y avait un bon coup à jouer, vont monter d'un cran en imposant même un rythme assez soutenu à leur adversaire du jour. Rami (54') était à deux doigts d'ouvrir la marque, mais il butera sur le dernier rempart du Hamzaouia qui repoussera le danger. Nullement impressionnés par la valeur de leurs vis-à-vis, les camarades de Benmokhtar vont poursuivre leur pressing, mais leurs tentatives manqueront de punch au dernier moment à l'image de Sid (78' et 82') qui à deux reprises a raté l'ouverture du score pour son équipe. Le jeu se poursuit ainsi avec un rythme intense surtout du côté des locaux qui cherchaient à tout prix les trois points. Malgré les ultimes tentatives de Talbi, Benzerrouk, Madani et consorts, le score en restera là. Un nul qui fait les affaires du leader qui prend ainsi plus d'envol avec pas moins de onze longueurs d'avance sur le dauphin le SSSA, qui a chuté lourdement à Azazga face à l'OCA local.

OC Azazga 4- SS Sidi Aich 1 :
Que de retournements de situations !
Les retrouvailles entre l'OCA et le SSSA au stade Boukersi promettaient d'êtres palpitantes bien qu'on s'attendait à ce que le jeu soit altéré par la pluie, ce qui a effectivement énormément gêné les deux formations. Sur la rencontre, il ne faut pas se fier au score fleuve, et ce, même si les Cherfaouis méritent amplement leur victoire. Certes, ceux-ci ont fait l'essentiel durant la première mi-temps en inscrivant deux buts aux poulains de Amaouche, mais la fougue étalée par les jeunes de Sidi Aich durant la seconde période ne laissait pas supposer un éventuel score fleuve à la fin de la partie. Les locaux ont ouvert les hostilités dès la fin du premier quart d'heure. Sur un corner bien botté par Halliche, Arezki d'une magnifique tête ouvrait la marque (15'). L'ascendant des Cherfaouis a prévalu durant toute la première mi-temps sans que les visiteurs ne réussissent à inquiéter les bois gardés par Akouba. A la 43', Halliche, encore lui, lançait Belkacem d'une belle passe en profondeur, ce dernier se retrouva seul face au gardien adverse et marquait le deuxième but. En seconde période, les poulains de Hakim Amaouche semblent décidés à niveler la marque, d'ailleurs ils étaient les plus présents sur le terrain. En face, les deux coaches se sont retrouvés dans une mauvaise posture puisqu'ils étaient contraints d'effectuer trois changements forcés, les deux arrières latéraux Akouba et Oussalah et l'autre Akouba, le gardien de buts. Tous les trois ont abandonné le terrain suite à des blessures. A la 65', la domination des jeunes de Sidi Aich s'est concrétisée par la réduction du score par Djouadi. A ce moment, on croyait que ces derniers allaient marquer un deuxième but synonyme de parité, mais c'était compter sans la précipitation affichée par les attaquants visiteurs qui ont raté plusieurs occasions nettes de scorer. L'évidence est là, quand on rate des buts, on en encaisse, c'est ainsi. Au début du temps additionnel, à la 90', Halliche profitera d'une passe latérale des défenseurs adverses, mal réceptionnée par l'arrière-garde, et subtilise la balle pour la mettre au fond des filets pour couper court aux espoirs des visiteurs qui croyaient dur comme fer qu'ils allaient marquer un deuxième but. Juste quelques secondes avant le coup de sifflet final, c'est-à-dire à la 96', la balle bottée sur un corner atterrit sur la tête de Madani, ce dernier voit son tir repoussé par le gardien et la dévie, à son tour, d'une talonnade au fond de la cage. C'en était fini pour ce match à multiples physionomies.
Benkaci (co-entraîneur OCA) :
«Nos efforts ont été récompensés»
«C'est une victoire méritée même si un à certain moment on a quelque peu douté, notamment après la sortie des trois joueurs-clé de notre effectif. Je remercie les joueurs pour les efforts fournis. Ils n'ont pas baissé les bras, bien au contraire après la résistance, ils ont su comment mener à bien les contres pour inscrire 4 buts».

Amaouche (président SSSA) :
«Nous leur avons offert des cadeaux»
«D'abord, pour voir un beau jeu, le stade ne s'y prêtait pas. Il était gorgé d'eau et de boue dans certains endroits. Nous avons encaissé deux buts que nous leur avons offerts. Malgré cela, la deuxième mi-temps était de notre côté, nous les avons acculés dans leur camp pendant 45 minutes, malheureusement sans marquer les nombreuses occasions créées. A la fin du match, alors qu'on était à un doigt de l'égalisation, une autre bourde de nos arrières a profité aux locaux pour aggraver le score. A 3 à 1, il était impossible dans les arrêts de jeu d'espérer quelque chose».
-
DC Boghni1- ORB Akbou1
Les Montagnards doutent encore
Stade : communal de Boghni
Affluence : Nombreuse
Arbitres : Hamdache, Meddahi, Kichni S.
Expulsion : Zouad (65') DCB
Buts: Edjekouane (47') DCB Aghroud (63')ORBA
DCB : Zouad, Amrane (Hadj Moussa), Meghrici, Makhloufi, Amouchi, Benmansour, Hamoudi (cap.), Edjekouane, Loutani, Belkaîd (Saîdi), Mahdi
Entr: Younsi ' Amirou

ORBA: Hamimi, Aghroud F, Meftah, Saîdi, Aghroud A, Iftissen, Bouchouchane, Hadi, Lardjane, Tigrine (cap.), Hamouche
Entr: Mira ' Hamidouche

En recevant l'ORB Akbou, le DC Boghni se donnait pour objectif celui de renouer avec la victoire et par la même remonter au classement. Entrés très vite dans le vif du sujet, les locaux vont, sous la houlette de leur capitaine Hammoudi, prendre le jeu à leur compte sans pour autant se créer des occasions franches. Monopolisant le ballon, les locaux vont s'installer devant le but de Hamimi, mais feront montre d'inefficacité devant le but des Akbouciens bien organisés en défense durant la première moitié de la partie. D'entrée de deuxième période, à la 47', Edjekouane va libérer les poulains du président Toua et donner un avantage mérité aux Montagnards du Djurdjura. Loin de s'avouer battus, les joueurs du club de la Soummam vont revenir dans la partie et égaliser par Aghroud à la 63'. Deux minutes plus tard, le DCB sera amoindri suite à l'expulsion de son gardien de but Zouad, auteur d'une faute de main à l'extérieur de sa surface de réparation. Déterminés, les coéquipiers de Hamoudi bénéficieront, à la 85', d'un pénalty que Saîdi n'arrivera pas à transformer au grand dam du nombreux public.
-
ES Timezrit 0- MC Bouira 0
Les Oranges toujours en panne
Stade de l'Amitié de Sidi Aïch
Affluence : moyenne
Arbitres : Toumi, Belaid, Ziat
Avertissements : Belouarem (MCB), Baouche (EST)

EST : Hamami, Baouche, Kenzi, Mazer, Souama 1, Bachouche, Iken (Rouabah), Boulaïncer Y. (cap), Rehal, Benyahia (Yaya, Tilkout (Boulaincer 2).
Entraîneur : Farid Yakouben

MCB : Achour, Kacel, Tellal 1, Belouarem, Bousbaine (Boutaous), Bounoua, Allouache, Kaci, Hadouchi, Mohad (Kadi), Zaidi (Tellal 2)
Entraîneur : Ali Tellal

Une fois encore, la formation de Timezrit a été incapable de s'imposer à domicile, se contentant d'un nul sans gloire. Les Oranges ont raté une fois de plus l'occasion pour améliorer leur classement. Ainsi, le déclic sous la houlette de Farid Yakouben, qui a coaché cette équipe en l'absence de Bakour, malade, n'a pas eu lieu. En effet, malgré les efforts des Espérantistes, la guigne les poursuit toujours dans ce stade maudit devant une équipe de Bouira volontaire et bien organisée sur le terrain. Le terrain engorgé d'eau n'a pas aidé les joueurs à évoluer dans de bonnes conditions. Les 22 acteurs se sont tout de même donnés à fond dès l'entame de la partie très disputée de part et d'autre avec un engagement physique à la limite de la correction. Durant le premier half, les visiteurs ont dominé mais sans arriver à inquiéter l'arrière-garde des Oranges. En seconde période, les locaux vont se présenter avec un autre visage, acculant les visiteurs dans leur camp, mais sans se montrer très adroits devant le but bouiri. Les coéquipiers de Tellal acculés dans leur camp avaient décidé d'opérer par des contres, mais sans pouvoir changer le cours du match qui a confirmé la fébrilité de Timezrit chez elle.
-
CRB Aokas 1- ES Bir Ghbalou 1
Le déclic tarde à venir
Stade : Benallouache de Béjaïa
Affluence : moyenne
Arbitres : Arib, Toulait, Khaib
Buts : Ould Biziou (10') ESBG, Chabane (40') CRBA
Avertissement : Chabane (CRBA)

Les Requins ne vont pas oublier de sitôt la rencontre qu'a eue leur équipe face aux gars de Bir Ghbalou puisque la majeure partie de la rencontre fut à sens unique. La bande aux entraîneurs Mokhtar Djouder et Kamal Saidi a dominé totalement la rencontre mais la déception était grande quant à son issue. Contre toute attente, à la 10' de la rencontre, Ould Biziou d'un puissant tir sur coup franc direct des 30 mètres marqua un joli but. Cette réalisation n'a pas découragé les littoraux, ils continuèrent leurs opérations offensives et ratèrent un très grand nombre d'occasions nettes de scorer dont une sera transformée à la 40' par Chabane pour niveler la marque. Les nombreux Requins qui étaient présents au stade Benallouache de Béjaïa étaient soulagés et presque sûrs que leur équipe aggravera la marque vu la physionomie de la rencontre. Durant la deuxième mi-temps, la partie s'est jouée presque totalement dans la moitié du terrain des visiteurs, avec un tas d'occasions gâchées. Le déclic tant attendu par les Requins est ainsi reporté à une date ultérieure alors que les visiteurs ont fait admirer leur courage.
-
Mokhtar Djouder (Entr. CRBA) :
«On fera mieux la prochaine fois»
« On a dominé la rencontre, mais on n'a pas eu les trois points. Le déclic tarde toujours à venir. On va continuer à travailler dans l'espoir de faire mieux dans les prochaines journées».

Mahfoud Meslem
(dirigeant ESBG) : «Un point bon à prendre»
«On s'est déplacés amoindris de plusieurs de nos joueurs qui sont blessés ou suspendus. Un point ramené de l'extérieur est toujours bon à prendre surtout contre une coriace équipe comme le CRB Aokas. Je suis content que la rencontre s'est jouée dans un fair-play total et je tiens à remercier les dirigeants du CRB Aokas pour leur accueil chaleureux».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)