Algérie

PROTECTION DE L?ENVIRONNEMENT

La nouvelle réglementation et les établissements pollueurs Articulée autour de la nouvelle réglementation régissant les établissements industriels et de services classés parmi les plus pollueurs de l?environnement dans la wilaya de Constantine, une journée d?information a réuni, mardi dernier, au siège de la direction de l?environnement l?ensemble des acteurs impliqués dans la protection de l?environnement. L?occasion pour les uns et les autres d?en débattre et d?explorer jusque dans ses moindres recoins le décret exécutif n° 06/198 daté du 31/05/2006, et qui demeure toujours à l?état d?une législation méconnue par les gérants des unités à fort degré de pollution. A cette occasion, les différentes catégories d?établissements classés ont été passées au crible, ce qui a permis de lever quelques équivoques quant à la spécificité de chacune d?entre elles. On retiendra en tout quatre catégories dont les activités polluantes constituent un véritable danger pour l?environnement et la santé publique. Il s?agit en premier lieu de la cimenterie de Hamma Bouziane, soumise à une autorisation ministérielle, se trouvant à mi-chemin entre les communes de Hamma Bouziane et Didouche Mourad. Parmi les établissements assujettis à une autorisation d?activité délivrée par le wali, on citera les stations services et les torréfacteurs. La rencontre a eu aussi à évaluer l?impact sur l?environnement dans les établissements soumis à autorisation du P/APC, ainsi que les établissements soumis au régime de la déclaration auprès du P/APC. Dans ce volet, sont concernés les menuiseries, ateliers de mécanique, etc. Dans la foulée, l?accent a été mis sur les trois exigences fondamentales auxquelles les établissements classés doivent dorénavant se soumettre. Ainsi, tout gérant devra présenter en premier lieu une étude d?impact sur l?environnement avant de réaliser une étude de danger visant à identifier les risques induits directement par l?activité de l?établissement sur les personnes, les biens et l?environnement. Enfin, se soumettre à un audit environnemental permettant de cibler les différentes sources de pollution et de nuisance pouvant être générées par l?établissement classé, et proposer toutes les mesures et procédures susceptibles de prévenir ou d?éliminer toute forme de pollution dont le degré de nuisance est hors normes. Selon des chiffres fournis par la direction de l?environnement, 969 installations classées sont répertoriées à travers le territoire de la wilaya de Constantine, dont une bonne partie est installée non loin du tissu urbain. Ce qui témoigne de l?ampleur des moyens à mettre en ?uvre pour encadrer et contrôler correctement ce secteur et surtout veiller au respect rigoureux de la loi.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)