Algérie

Prévu dans la grille des programmes du Ramadhan: Le court-métrage "Kemmerha" de Mohamed Hilmi présenté en avant-première

L'acteur et humoriste algérien Mohamed Hilmi a présenté, lundi dernier, à Alger, en avant-première son court-métrage "Kemmerha", produit par la Télévision algérienne et prévu dans la grille des programmes de la chaîne pendant le mois de ramadhan 2012. Réalisé et écrit par Mohamed Hilmi, "Kemmerha", présenté au Palais de la culture Moufdi Zakaria dans ses deux versions, en langue arabe et en tamazight, met en scène le départ en vacances d'un couple de riches, interprétés par Mohamed Hilmi et Fadhila Ouabd Esslam, et les tentatives de leur employé de maison ( Riad Aberkane) de se faire passer pour le propriétaire des lieux en leur absence afin d'impressionner les parents de la fille qu'il souhaite épouser. Conçu comme une leçon de morale, "Kemmerha" est un court-métrage qui tente par le biais de l'humour et des situations burlesques d'alerter sur les méfaits du mensonge et de ses conséquences incontrôlables. Mohamed Hilmi est revenu avant la projection sur son absence de la scène artistique, due, selon lui, à sa "reconversion" dans la réalisation. L'acteur et chansonnier a, en outre, saisi l'occasion de remercier l'office national des droits d'auteurs droits voisins, pour exprimer son "soutien total" à l'organisme dans sa lutte contre le piratage, un phénomène qualifié "d'ignoble" par l'artiste. Né en 1931 à Azzefoun, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Mohamed Hilmi intègre à l'âge de 17 ans la troupe del'opéra d'Alger sous la direction de Mahieddine Bachtarzi. Compositeur de pièces radiophoniques et de chansonnettes en kabyle qu'il interprète aux côtés d'autres grands acteurs (Rouiched, Cheikh Norredine), Mohammed Hilmi joue également dans de nombreux téléfilms. Il réalise son premier long métrage en 1993 "El Ouelf Essaïb" et publie dix ans plus tard son autobiographie et un livre titré "Le présent et le passé" aux éditions Casbah.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)