Algérie

Portes ouvertes sur la défense aérienne du territoire

La première promotion d'ingénieurs d'Etat dans le domaine de la détection et de la riposte a été lancée, cette année, au niveau de l'Ecole supérieure de Reghaïa, a-t-on appris hier à l'occasion des journées portes ouvertes organisées au Centre de l'information de la 2ème Région militaire sur le Commandement de la défense aérienne du territoire (CFDAT) et plus précisément la zone de la défense aérienne n° 3.

Après une année passée à l'académie de Cherchell, les étudiants suivront, pendant quatre ans, une formation technique au niveau du Centre des forces de la défense aérienne du territoire. Une convention allant dans ce sens a été signée conjointement par le ministère de la Défense nationale et celui de l'Enseignement supérieur.

Un pas positif qui vient souligner l'intérêt accordé au perfectionnement continu dans les différentes spécialités de la défense aérienne, a souligné le lieutenant-colonel Bouzenada, adjoint-chef de la cellule de communication.

En effet, cette semaine d'information, inaugurée hier en présence du chef d'état-major, le général Omar Tlemçani, du commandant de la zone, le colonel Moulessehoul, et de nombreux officiers supérieurs, a permis de retracer les missions du commandement de la défense aérienne du territoire. Des missions qui portent sur le contrôle de l'espace aérien, le suivi des mouvements aériens dans leur globalité et la participation dans les opérations de recherche et de sauvetage. Dans ce cadre, on apprend qu'à partir de février 2009, le centre de sauvetage et de recherche a adopté une nouvelle fréquence aéronautique numérique, la 406, en remplacement de deux autres fréquences analogiques, ce qui permet une meilleure réception du signal. Par ailleurs, l'accent a été mis sur les moyens pédagogiques utilisés par les écoles relevant du CFDAT ainsi que les équipements des différentes unités spécialisées dans la défense aérienne. Une riche exposition sur les manœuvres réalisées a eu lieu.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)